Témoignages Forum Chat
Reconnue d’utilité publique
par décret du 14 août 1996 J.O du 22 août 1996


Actualités de la recherche 2014

Des news de l'Elafine !


En 2012, Nathalie Vergnolle, directrice de recherche à l’Inserm, et son équipe du Centre de physiopathologie de Toulouse Purpan, avec Philippe Langella directeur de recherche à l’INRA et son équipe de l’Institut Micalis et en collaboration avec l’Institut Pasteur, ont réussi à produire des "bactéries bénéfiques" capables de protéger l’organisme des inflammations intestinales.

 

Les chercheurs se sont intéressés à une protéine humaine, connue pour ses propriétés anti-inflammatoires: l’Élafine. Alors que cette protéine est présente naturellement dans l’intestin pour le protéger des agressions, elle disparait chez les patients souffrant de MICI.

Leur hypothèse ? Délivrer l’Élafine humaine directement dans l’intestin pourrait protéger des agressions inflammatoires et restaurer l’équilibre et les fonctions de l’intestin.

Les scientifiques de l’Inserm et de l’Inra ont conçu, à partir de bactéries non pathogènes, naturellement présentes dans l'intestin et dans la nourriture, des bactéries modifiées pour produire l’Élafine. Pour cela, le gène de l’Élafine humaine, isolé en collaboration avec une équipe de l’Institut Pasteur, a été introduit dans deux bactéries alimentaires présentes dans les produits laitiers.

Lorsqu'elles sont administrées par voie orale à des souris, ces bactéries recombinantes productrices d’Élafine humaine se retrouvent quelques heures plus tard à la surface de l'intestin où elles délivrent la protéine anti-inflammatoire. Dans différents modèles murins d'inflammation intestinale chronique ou aiguë, le traitement oral par ces bactéries produisant l’Élafine, a considérablement protégé l’intestin et diminué les symptômes inflammatoires.

 

Beaucoup de malades ont réagi à l’annonce de ces résultats et en particulier sur la vidéo de l’inserm qui a généré beaucoup d’attentes. Il était donc important pour l’afa de prendre des nouvelles de cette découverte.

 

Interview exclusive

 

Afa : Un grand nombre de malades de MICI attendent des nouvelles de l’Elafine, qu’est ce qu’on peut en dire aujourd’hui ?

 

Nathalie Vergnolle : Je suis moi aussi sollicitée presque toutes les semaines par les patients. J’essaie de leur répondre.

Notre brevet a été racheté sous forme de licence par une société américaine basée à Boston. Ce brevet c’est en fait celui de la bactérie lactique qui produit l’Elafine. Notre équipe à l’Inserm a proposé le concept, en particulier, le rôle anti-inflammatoire de l’Elafine dans l’intestin et nous avons pensé à proposer de faire produire l’Elafine par des bactéries de l’alimentation qui se retrouvent naturellement dans l’intestin. L’équipe INRA a généré la bactérie et notre équipe l’a testée sur des souris.

Cette compagnie américaine a pour but de développer les premiers essais cliniques chez l’homme. Pour ce faire, elle a besoin de fonds et démarche auprès des laboratoires pharmaceutiques pour trouver les financements. Finalement, pour développer les premiers essais cliniques, il faut trouver un laboratoire que ça intéresse, qui est en capacité de prendre en charge les essais qui sont chers, mais dont on espère un succès. Pour le moment, ce n’est pas le cas.

 

Le travail continue

Notre travail d’équipe sur la caractérisation de l’Elafine continue, en particulier sur l’étude des mécanismes par lesquels elle est protectrice. Notamment, nous observons qu’elle protège la fonction de barrière de l’intestin, qu’elle peut modifier la composition du microbiote ainsi que l’intensité de la réponse inflammatoire.

Nous avons récemment découvert que l’Elafine est capable également d’empêcher la dégradation des anti-TNF, et pourrait donc être un traitement d’accompagnement des traitements anti-TNF alpha, comme un élément optimisateur. Mais le traitement avec des bactéries recombinantes pour l’Elafine pourrait également être envisagé seul, pendant les phases de rémission et empêcher les rechutes. Ce sont des hypothèses que nous testons à l’heure actuelle.

Un travail plus large de notre équipe essaie de savoir quels types de protéases sont présents dans les tissus inflammatoires des patients. Leur balance protéolytique est défectueuse soit par moins d’inhibiteur naturels de protéases présentes soit par trop de protéases. Il faut caractériser ces protéases et déterminer lesquelles vont jouer un rôle majeur et lesquelles nous aurions tout intérêt à inhiber. A partir de là, on peut déterminer des cibles qui ouvrent des perspectives thérapeutiques, mais c’est un très vaste programme de plusieurs années, financé dernièrement, au moins en partie, par la Commission Européenne.

 

Toulouse : un pôle de recherche important se construit sur les MICI

Plusieurs chercheurs se sont rassemblés autour de la thématique des pathologies intestinales sur Toulouse, avec beaucoup de jeunes, et une masse critique suffisamment importante pour créer un Institut de Recherche en Santé Digestive (IRSD). Cet institut devrait être composé de 5 équipes dont 2 nouvelles qui émergeront de mon équipe. Les recherches de l’Institut ne seront pas focalisées uniquement sur les MICI, mais avec une forte empreinte de recherche sur les MICI. Cela représente aujourd’hui 80 personnes avec l’objectif que cela se développe davantage.

 

 

 

 





Réagissez 7 Commentaire(s) être alerté(e) des nouveaux commentaires

actualités
prés de chez vous

Comment s'inscrire à la newsletter ?

Rendez-vous dans votre espace personnel "Mes préférences" et séléctionnez la région de votre choix.



Échanger avec la communauté

Derniers posts

bonsoir, cela fait 25 ans de Crohn, et le 21 novem...
sylvie39 - le 17/11/2019 18:30

coucou Wafou ne désespère pas , tu auras bien une...
vent du sud - le 17/11/2019 17:15

Bonjour, J’ai vécu la même chose sous Humira, j’ai...
perrine - le 17/11/2019 16:39

Bonjour Natlili28 J'ai passé un examen pour voir...
Maladie de Crohn, les warrio's de l'ombre (Mici) - le 17/11/2019 11:43

Dernière actu / Actualités de la Recherche 2019
Dernière actu / Rhône-Alpes
Dernière actu / L'afa
Suivez-nous sur Suivez-nous sur afa Web TV

Info MICI Info MICI

Un portail d'information qui rassemble l'information validée sur la maladie de Crohn et la Recto-colite hémorragique dédié aux malades et proches mais aussi des professionnels de santé.

S'informer S'informer

L'application mobile afaMICI vous permet de :

- Accéder aux toilettes les plus proches

- Suivre l'actualité des MICI

- Avoir des infos pratiques

L'application afaMICI est disponible sur :

Inscrivez-vous à notre newsletter Inscrivez-vous à notre newsletter
Autres sites Autres sites de l'afa

MICI Connect 

L'Observatoire national des MICI 

Journée Mondiale des MICI