Témoignages Forum Chat Défi MICI
Reconnue d’utilité publique
par décret du 14 août 1996 J.O du 22 août 1996


Actualités de la recherche 2015

Un parasite utile contre la maladie de Crohn ?


Cet été, l’équipe d’immunologistes lillois du Pr Monique Capron (Université de Lille, Inserm U995, CHRU de Lille) a publié un article dans un grand journal international du groupe Nature ( Mucosal Immunology) démontrant l’ efficacité d’une protéine sécrétée par un parasite, la P28GST, dans des modèles animaux de la maladie de Crohn.

Nous sommes allés à la rencontre du Pr Monique Capron, une étonnante immunologiste qui se consacre depuis 45 ans aux infections parasitaires.

 

Comment l’histoire a commencé

« Je suis professeur d’immunologie à l’université de Lille. Après avoir travaillé très longtemps à l’institut Pasteur de Lille, je suis revenue en 2008 sur le campus hospitalo-universitaire avec mon équipe de recherche où j’ai rejoint le Pr Pierre Desreumaux et son unité Inserm qui avait besoin d’immunologistes.

Finalement, l’histoire a commencé il y a 45 ans. J’ai toujours travaillé sur les mécanismes immunologiques communs entre des infections parasitaires et les maladies allergiques et auto immunes. Je viens d’un très grand laboratoire dans le domaine des bilharzioses qui a permis l'identification d'une protéine possédant des propriétés anti-inflammatoires et immunogéniques puissantes : la P28GST. Celle-ci a été utilisée dans le cadre d’une stratégie vaccinale en Afrique contre la bilharziose avec une innocuité et une très bonne tolérance, y compris chez les enfants.

Dès 2009, je me suis naturellement rapprochée au sein de l’équipe de Pierre Desreumaux des problèmes cliniques qui touchaient la gastroentérologie. Et c’est ainsi que j’ai bâti ce projet de recherche qui a abouti à ce résultat aujourd’hui du lien entre parasites et MICI. »


Le Contexte de Trichuris suis

« En 2008, certains auteurs émettaient l’hypothèse que s’il y avait moins de maladie de Crohn, dans les pays où sévissaient le plus d’infections parasitaires, c’était probablement parce que certains parasites et notamment les vers pouvaient exercer un rôle régulateur. D’où l’idée d’utiliser les œufs de Trichuris suis, un parasite de porc, ne devant pas normalement se multiplier chez l’homme.

C’est dans ce contexte que le concours de circonstances a pu avoir lieu. Je me souviendrai longtemps de la phrase du Pr Jean Frédéric Colombel qui à l’époque était le chef du service de gastroentérologie du CHRU de Lille « notre équipe de Lille est une des meilleures dans les MICI et toi tu as l’une des meilleures dans l’immunologie parasitaire, débutons quelque chose ensemble  ! ». C’est à ce moment là que j’’ai eu l’idée d’utiliser non pas un parasite vivant mais une protéine purifiée du parasite schistosome, sur laquelle nous travaillions depuis très longtemps, la P28GST, et ça a été le coup de poker gagnant !

 

Une protéine majeure

« Cette P28GST est une protéine enzymatique majeure du parasite Schistosoma qui lui sert à se défendre contre l’inflammation. Elle est antioxydante et anti-inflammatoire. Le parasite synthétise cette protéine afin de le protéger contre les mécanismes inflammatoire. L’idée de départ était donc que l’on avait affaire à une des molécules clés anti-inflammatoires, que cette protéine étant un des seules protéines parasitaires au monde ayant atteint ce degré de connaissance, il était attractif de tester son rôle anti-inflammatoire dans des modèles animaux de référence utilisés pour l’évaluation de l’inflammation intestinale .

C’est ce que nous avons fait chez les rongeurs( rats et souris) Après 2 ou 3 injections de la protéine P28GST, avant d’induire unecolite , on s’est aperçu que les rongeurs développaient une réponse immune protectrice et anti-inflammatoire qui diminuait les marqueurs de l’inflammation et en particulier le TNF mais pas seulement, d’autres médiateurs de l’inflammation étant également diminués. »

 

Une protéine stable et reproductible

« Cette protéine est à l’heure actuelle préparée dans des levures recombinantes par un laboratoire belge., Cette protéine est extrêmement stable et sa purification répond à tous les critères européens lui permettant d’être utilisée en clinique   . On ne peut pas comparer une protéine pure à plus de 99,9% extrêmement bien caractérisée et un ver vivant comme le Trichuris suis dont on ne connaît pas le mécanisme d’action et dont les méthodes de production ne peuvent pas être standardisées

 

 

Un travail qui poursuit son chemin avec l’étude ACROHNEM

 La mise en place du premier essai clinique appelé ACROHNEM vise à tester la tolérance de la P28GST chez des patients adultes atteints de maladie de Crohn venant de subir une première résection iléale ou iléo-colique. En concret, il s’agit de 3 injections, 1 par mois pendant 3 mois.

« Cette étude pilote nécessite 24 patients qui viennent juste d’être opérés, l’objectif étant de vérifier la bonne tolérance de la protéine chez les patients et aussi de voir également si la P28GST contribue à maintenir la rémission. Pourquoi sur des malades qui viennent d’être opérés ? Tout simplement parce que c’est la période en général où le patient ne prend pas de traitement permettant ainsi d’être dans des conditions optimales pour tester cette molécule. Ce qu’il faut savoir également, c’est que la P28GST a déjà été testée dans la bilharziose et qu’elle a démontré lors des essais une bonne tolérance et une innocuité. »

 

Combien de temps avant d’imaginer un traitement ?

« Il faut d’abord inclure les 24 patients dans cette 1ère étude et continuer avec des études à plus grande échelle, plus de centres d’investigation et pas seulement en France. Cela demande beaucoup de moyens. Or depuis le début, ce projet est porté uniquement par de l’argent public, aucun laboratoire pharmaceutique n’est impliqué. Il est important de porter ce projet académique le plus loin que nous, chercheurs, le pouvons. Mais nous savons également qu’il est très compliqué de rester académique si nous n’avons pas de financements supplémentaires. »

 

Etude ACROHNEM : comment participer ?

Vous avez une maladie de Crohn, vous allez être opéré, et vous habitez à proximité du Nord Pas De Calais ? Il est possible que vous puissiez rentrer dans l’étude.

Les centres participants : CHRU de Lille, , CH de Valenciennes, Dunkerque, Boulogne sur mer , Béthune, CHU d’Amiens ; CHU de Rouen

 

Quelques conditions nécessaires pour être inclus dans l’étude :

Avoir plus de 18 ans

Avoir une première intervention chirurgicale prévue ( au niveau de l’iléon ou iléo colique)

Ne pas avoir pris de traitement anti TNF 15 jours avant l’étude

Contact : Laurent. Beghin@chru-lille.fr

 

 

Références

Mucosal Immunology advance online publication15 July 2015; doi: 10.1038/mi.2015.62
The schistosome glutathione S-transferase P28GST, a unique helminth protein, prevents intestinal inflammation in experimental colitis through a Th2-type response with mucosal eosinophils
V Driss, M El Nady, M Delbeke, C Rousseaux, C Dubuquoy, A Sarazin, S Gatault, A Dendooven, G Riveau, J F Colombel, P Desreumaux, L Dubuquoy and M Capron

 

Novembre 2015





Réagissez 0 Commentaire(s) être alerté(e) des nouveaux commentaires

actualités
prés de chez vous

Échanger avec la communauté

Derniers posts

bonjour a tous Je suis sous traitement remicade d...
mélodie - le 21/02/2018 19:14

Bonjour, vous avez sans doute vu que les recom...
TTBM - le 21/02/2018 12:04

Bonsoir à tous, Je me permet de poster ici un m...
Fabio51 - le 20/02/2018 20:40

Bonjours je suis stable dans la maladie et je voud...
Anonymous583ed71ae946f - le 20/02/2018 12:21

Dernière actu / La recherche
Dernière actu / Nos actions
Dernière actu / L'afa
Suivez-nous sur Suivez-nous sur Web TV afa

Info MICI Info MICI

Un portail d'information qui rassemble l'information validée sur la maladie de Crohn et la Recto-colite hémorragique dédié aux malades et proches mais aussi des professionnels de santé.

S'informer S'informer

L'application mobile afaMICI vous permet de :

- Accéder aux toilettes les plus proches

- Suivre l'actualité des MICI

- Avoir des infos pratiques

L'application afaMICI est disponible sur :

Inscrivez-vous à notre newsletter Inscrivez-vous à notre newsletter
Autres sites Autres sites de l'afa

Site défi MICI

Site Roll'solidaire