Témoignages Forum Chat
Reconnue d’utilité publique
par décret du 14 août 1996 J.O du 22 août 1996


2010

Potentiel anti-inflammatoire de la colibactine produite par les Eschericia Coli commensales du tractus intestinal


 

Potentiel anti-inflammatoire de la colibactine produite par les Eschericia Coli commensales du tractus intestinal : implications d’une colonisation précoce dans l’incidence des maladies inflammatoires chroniques de l’intestin

Jean Fioramonti, UMR Neurogastroentérologie et nutrition, INRA-El-Purpan - 31931 Toulouse cedex 9

Plusieurs études contrôlées randomisées ont montré une efficacité des probiotiques dans le cadre des maladies inflammatoires chroniques de l’intestin : ainsi par exemple, la souche E. coli Nissle 1917 (Mutaflor®) présente une efficacité similaire à celle d’anti-infammatoires dans le maintien en rémission de la rectocolite hémorragique.

 

L’équipe de microbiologistes partenaires de ce projet a découvert que la souche probiotique Nissle 1917 synthétise une substance appelée colibactine. La colibactine appartient à la famille de produits naturels, les polykétides, ayant une gamme très diverse d’activités biologiques et de propriétés pharmacologiques (antibiotiques, antiparasitaires, anti-tumoraux, immunosuppresseurs). Un premier travail chez le rongeur développant une inflammation expérimentale du côlon a montré que la colibactine produite par ce probiotique présentait des propriétés anti-inflammatoires.

 

La colibactine est également produite par d’autres souches d’Escherichia coli appartenant au même groupe phylogénétique que la souche Nissle 1917. Ainsi, 20% des isolats de Escherichia coli issus de la flore commensale humaine produiraient la colibactine. Dans le but d’améliorer la prise en charge des MICI notamment chez les patients chez qui la souche Nissle 1917 ne s’implante pas, nous venons de sélectionner plusieurs de ces souches pour leur capacité de production de grandes quantités de colibactine en laboratoire.

L’intérêt de ce projet :

Ce projet s’articule autour de deux axes : (1) Il nous faut maintenant juger des propriétés anti-inflammatoires de ces souches candidates en comparaison de celles de la souche Nissle 1917 par l’utilisation d’un modèle animal de colite inflammatoire.(2) Compte tenu de la prévalence naturelle des souches commensales d’Escherichia coli produisant la colibactine au sein de la population, il nous faut déterminer quel est l’impact de leur présence ou de leur absence depuis la naissance jusqu’à l’âge adulte au regard du rapport bénéfice/risque relatif aux MICI.

 





Réagissez 0 Commentaire(s) être alerté(e) des nouveaux commentaires

actualités
prés de chez vous

Échanger avec la communauté

Derniers posts

OK merci. Je tente actuellement de me rapprocher a...
mariealavanille - le 20/06/2019 09:51

Bonjour ,Je pense qu'on en est tous là ,récemment...
CATHY18 - le 20/06/2019 07:48

Bonjour, J'ai 21 ans et j'ai récemment été diag...
Chaton Perdu - le 19/06/2019 23:20

Bonjour, J'ai récemment été diagnostiquée Crohn e...
Chaton Perdu - le 19/06/2019 22:56

Dernière actu / La recherche
Suivez-nous sur Suivez-nous sur afa Web TV

Info MICI Info MICI

Un portail d'information qui rassemble l'information validée sur la maladie de Crohn et la Recto-colite hémorragique dédié aux malades et proches mais aussi des professionnels de santé.

S'informer S'informer

L'application mobile afaMICI vous permet de :

- Accéder aux toilettes les plus proches

- Suivre l'actualité des MICI

- Avoir des infos pratiques

L'application afaMICI est disponible sur :

Inscrivez-vous à notre newsletter Inscrivez-vous à notre newsletter
Autres sites Autres sites de l'afa

MICI Connect 

L'Observatoire national des MICI 

Journée Mondiale des MICI