Témoignages Forum Chat
Reconnue d’utilité publique
par décret du 14 août 1996 J.O du 22 août 1996


2010

Infection des cellules dendritiques


Infection des cellules dendritiques par les bactéries Escherichia coli adhérentes et invasives associées à la maladie de crohn et conséquences sur l’initiation de l’immunité mucosale adaptative

 

Dr Elisabeth Billard/Pr Arlette Darfeuille-Michaud, JE 2526 université d’Auvergne, USC-INRA 2018, Laboratoire de pathogénie bactérienne intestinale,Centre biomédical de Recherche et de Valorisation, Faculté de médecine pharmacie - 63000 Clermont-Ferrand

Notre laboratoire a identifié il y a dix ans des bactéries pathogènes, les Escherichia coli adhérentes et invasives (AIEC), colonisant la muqueuse iléale des patients atteints de maladie de Crohn. Nos travaux ont montré par la suite que ces bactéries activent une forte réponse inflammatoire in vitro et in vivo dans des modèles souris, avec notamment une importante sécrétion de TNF-α, et que certaines susceptibilités génétiques associées à la maladie provoquent une mauvaise élimination de ces bactéries par les cellules. Cependant, l'impact de la présence de ces bactéries sur l'activation des lymphocytes T dans la muqueuse intestinale n'a pas encore été étudié. L'activation des lymphocytes T se fait en principe en deux temps: les cellules dendritiques capturent l'antigène puis le présentent aux lymphocytes T naïfs et leur donnent un signal de polarisation. L'originalité de la réponse immunitaire mucosale réside dans le fait qu'habituellement cette activation induit la tolérance immunitaire à l'égard de la microflore commensale et des antigènes alimentaires, tout en préservant la capacité à réagir contre les pathogènes. Cet équilibrefragile est perturbé chez les patients atteints de maladie de Crohn.

 

L'intérêt de ce projet : ce projet  a deux objectifs principaux : caractériser les réponse des lymphocytes T induite par les AIEC dans un modèle de souris infectées ; étudier in vitro la réaction des cellules dendritiques en contact avec les AIEC afin de mieux comprendre si et comment la réponse des lymphocytes T est dérégulée en réponse à l’infection. Ces travaux devraient permettre de déterminer plus précisément le rôle des bactéries pathogènes AIEC dans le déclenchement et l'entretien de la maladie de Crohn.





Réagissez 0 Commentaire(s) être alerté(e) des nouveaux commentaires

actualités
prés de chez vous

Échanger avec la communauté

Derniers posts

Bonjour je m’appelle Maryline j’ai 58 ans. On m’a...
Mary - le 05/12/2019 13:44

S'il suffisait de se nourrir de salade et de fruit...
hamo - le 02/12/2019 12:13

@Céline : "C'est possible, il suffit d'ouvrir son...
Fabio51 - le 02/12/2019 11:55

Selon moi ce livre comporte beaucoup de points dan...
Anonymous5cb78953911d3 - le 02/12/2019 08:18

Dernière actu / La recherche
Dernière actu / Rhône-Alpes
Dernière actu / L'afa
Suivez-nous sur Suivez-nous sur afa Web TV

Info MICI Info MICI

Un portail d'information qui rassemble l'information validée sur la maladie de Crohn et la Recto-colite hémorragique dédié aux malades et proches mais aussi des professionnels de santé.

S'informer S'informer

L'application mobile afaMICI vous permet de :

- Accéder aux toilettes les plus proches

- Suivre l'actualité des MICI

- Avoir des infos pratiques

L'application afaMICI est disponible sur :

Inscrivez-vous à notre newsletter Inscrivez-vous à notre newsletter
Autres sites Autres sites de l'afa

MICI Connect 

L'Observatoire national des MICI 

Journée Mondiale des MICI