Témoignages Forum Chat
Reconnue d’utilité publique
par décret du 14 août 1996 J.O du 22 août 1996


2001

(2001/10) Maladie de Crohn de l'œsophage : caractéristiques cliniques et évolutives


Decker GA, Loftus EV, Pashat

Decker GA, Loftus EV, Pashat et al. Inflammatory Bowel Disease 2001;7:113-19.

 

 

La maladie de Crohn de l'œsophage est rare. Les auteurs rapportent leur expérience. Entre 1976 et 1998, 9900 patients atteints de maladie de Crohn ont été évalués à la Mayo Clinic. 20 (0,2 %) présentaient une localisation œsophagienne. Tous avaient des lésions extra-œsophagiennes de maladie de Crohn.

 

L'âge moyen au moment du diagnostic était de 31 (extrêmes 7-77) ans ; 11 (55 %) patients étaient des femmes. La maladie de Crohn extra-œsophagienne précédait ou était découverte simultanément à l'atteinte œsophagienne dans tous les cas.

 

Seize (80 %) patients avaient des points d'appel clinique œsophagien. En endoscopie, le tiers distal de l'œsophage seul était atteint dans 80 % des cas, l'œsophage moyen et le tiers proximal dans 15 % des cas, et la totalité de l'œsophage dans 5 % des cas. Les ulcérations étaient superficielles de type aphtoïde dans 80 % des cas; elles étaient creusantes dans 10 % des cas, et circonférentielles dans 5 % des cas. Une sténose était retrouvée dans 20 % des cas, et un cas de fistule était noté. Les anomalies histologiques les plus fréquentes étaient une inflammation chronique active (75 %) et des ulcérations non spécifiques (30 %) ; aucun granulome n'était identifié. 50 % des patients ont été améliorés lors du traitement de première ligne (corticoïdes, IPP, anti-H2) ; 11 (55 %) patients ont reçu des immunosuppresseurs. Parmi ces derniers, 6 ont été améliorés. Une dilatation œsophagienne était nécessaire dans 6 cas, et 3 patients ont finalement été opérés.

 

Les patients atteints de maladie de Crohn se plaignant de symptômes œsophagiens devraient subir une endoscopie haute avec biopsies, et le diagnostic de maladie de Crohn œsophagienne devrait être évoqué en présence d'ulcérations aphtoïdes, creusantes ou de sténose de l'œsophage. Les immunosuppresseurs doivent être proposés dans les formes corticodépendantes et corticorésistantes.

 

 

Crohn - RCH n° 12 - Octobre 2001
Réalisé à l'initiative de Solvay Pharma





Réagissez 0 Commentaire(s) être alerté(e) des nouveaux commentaires

actualités
prés de chez vous

Échanger avec la communauté

Derniers posts

bonjour MEL Est ce que votre petit garçon est dia...
Anonymous5c28ca3f15406 - le 23/01/2020 12:25

Bonjour Est-ce compatible avec un traitement IMUR...
fafalala29 - le 23/01/2020 11:13

Bonjour Balou et merci pour ton témoignage sur le...
Ombre67 - le 23/01/2020 11:04

Bonjour, je vis dans les Bouches du Rhône vers Mar...
SIMA - le 22/01/2020 22:33

Dernière actu / Nos actions
Dernière actu / Thérapies complémentaires
Suivez-nous sur Suivez-nous sur afa Web TV

Info MICI Info MICI

Un portail d'information qui rassemble l'information validée sur la maladie de Crohn et la Recto-colite hémorragique dédié aux malades et proches mais aussi des professionnels de santé.

S'informer S'informer

L'application mobile afaMICI vous permet de :

- Accéder aux toilettes les plus proches

- Suivre l'actualité des MICI

- Avoir des infos pratiques

L'application afaMICI est disponible sur :

Inscrivez-vous à notre newsletter Inscrivez-vous à notre newsletter
Autres sites Autres sites de l'afa

MICI Connect 

L'Observatoire national des MICI 

Journée Mondiale des MICI