Témoignages Forum Chat
Reconnue d’utilité publique
par décret du 14 août 1996 J.O du 22 août 1996


2003

(2003/12) Il faut peut-être débuter plus tôt les immunosuppresseurs si on veut éviter la chirurgie


Pr Jacques Cosnes

Service de Gastro-Entérologie, Hôpital Saint Antoine Paris

 

 

Etre opéré est une des principales craintes exprimées par les patients ayant une maladie de Crohn. C'est une crainte légitime : comme le rappelle Yves Panis, le taux de chirurgie d'exérèse intestinale est supérieur à 80 %, 20 ans après l'énoncé du diagnostic. Un patient porteur de maladie de Crohn est opéré en moyenne tous les 15 ans. Et c'est un minimum, car ces statistiques ne prennent pas en compte la chirurgie ano-périnéale ni les interventions ne comportant pas d'exérèse (exploration simple, stricturoplastie, dérivation interne).

 

On peut atténuer la crainte des patients de deux façons : diminuer le recours à la chirurgie, c'est le rôle des médecins ; améliorer le vécu de la chirurgie, c'est le rôle des chirurgiens.

 

Pour ce dernier point, des progrès remarquables ont été réalisés au niveau de la sécurité anesthésique et des suites opératoires, mais cela ne suffit pas : les souhaits de l'opéré c'est aujourd'hui « pas de douleur, pas de sonde gastrique et pas de cicatrice ». On commence à répondre à cette exigence, mais encore trop lentement.

 

Le rôle des médecins est d'essayer de limiter les indications chirurgicales. Les immunosuppresseurs, pourtant formidables médicaments en entretien et dont la tolérance est acceptable, ne permettent pas de diminuer le recours à la chirurgie. Non parce qu'ils sont inefficaces, mais très probablement parce que nous les prescrivons trop tard dans l'histoire de la maladie, parce que nous attendons d'être sûr qu'il s'agit bien d'une maladie grave pour ne pas risquer une prescription excessive. Nous avons souvent tort. En attendant, nous laissons les lésions anatomiques évoluer jusqu'à un point de non retour et nous arrivons trop tard. Il faut donc peut-être revoir les indications des immunosuppresseurs et savoir les prescrire plus vite chez des malades sélectionnés.

 

 

Crohn - RCH n° 18 - Décembre 2003
Réalisé à l'initiative de Solvay Pharma





Réagissez 0 Commentaire(s) être alerté(e) des nouveaux commentaires

actualités
prés de chez vous

Échanger avec la communauté

Derniers posts

Bonjour je m’appelle Maryline j’ai 58 ans. On m’a...
Mary - le 05/12/2019 13:44

S'il suffisait de se nourrir de salade et de fruit...
hamo - le 02/12/2019 12:13

@Céline : "C'est possible, il suffit d'ouvrir son...
Fabio51 - le 02/12/2019 11:55

Selon moi ce livre comporte beaucoup de points dan...
Anonymous5cb78953911d3 - le 02/12/2019 08:18

Dernière actu / La recherche
Dernière actu / Rhône-Alpes
Dernière actu / L'afa
Suivez-nous sur Suivez-nous sur afa Web TV

Info MICI Info MICI

Un portail d'information qui rassemble l'information validée sur la maladie de Crohn et la Recto-colite hémorragique dédié aux malades et proches mais aussi des professionnels de santé.

S'informer S'informer

L'application mobile afaMICI vous permet de :

- Accéder aux toilettes les plus proches

- Suivre l'actualité des MICI

- Avoir des infos pratiques

L'application afaMICI est disponible sur :

Inscrivez-vous à notre newsletter Inscrivez-vous à notre newsletter
Autres sites Autres sites de l'afa

MICI Connect 

L'Observatoire national des MICI 

Journée Mondiale des MICI