Témoignages Forum Chat
Reconnue d’utilité publique
par décret du 14 août 1996 J.O du 22 août 1996


2004

(2004/04) Interruption de l'azathioprine (Imurel®) après une rémission prolongée


Suivi à long terme d'une cohorte de patients atteints de maladie de Crohn ayant interrompu l'azathioprine (Imurel®) après une rémission prolongée.

 

Dr Xavier Treton, Dr Yoram Bouhnik,  Dr Jean Frédéric Colombel, Dr Bernard Duclos, Dr Jean-Claude Soulé, Dr Eric Lerebours , Dr Robert Modigliani , Dr Marc Lémann.

GETAID

 

 

Introduction

 

Après rémission par azathioprine (AZA) dans la maladie de Crohn (MC), la durée optimale du traitement reste inconnue. Le GETAID a mené un essai contrôlé randomisé (ECR) multicentrique comparant l'arrêt de l'AZA à sa poursuite après au moins 3,5 ans de rémission. A 18 mois, les taux de rechutes étaient de 21,3 % (groupe placebo) et 7,9 % (groupe AZA). Un suivi a été réalisé afin de préciser le devenir à plus long terme de cette cohorte.

 

Patients et Méthodes

 

83 patients étaient inclus dans l'ECR entre octobre 1995 et novembre 1999. Après randomisation, 43 avaient été mis sous placebo à l'inclusion. Parmi les 37 patients (sur 40 inclus) qui ont poursuivi le traitement par AZA, 23 l'ont arrêté après les 18 mois de l'essai. La cohorte de l'étude actuelle comprend donc 66 patients ayant interrompu l'AZA, 29 hommes et 37 femmes, âgés de 39 ± 12 ans (moyenne ± SD), traités par AZA depuis 74 ± 28 mois, en rémission clinique depuis 67 ± 25 mois. Après clôture de l'ECR, un suivi a été réalisé jusqu'en janvier 2003. Le critère de jugement principal était la survenue d'une rechute définie par l'association d'un score de Harvey-Bradshaw > 4 et la reprise d'un traitement (en dehors des salicylés).

 

Résultats

 

Le suivi médian était de 54,5 ± 6,4 mois après l'arrêt de l'AZA. 32/66 malades ont présenté une rechute après l'arrêt du traitement. Les taux de rechute selon la méthode de Kaplan-Meier étaient de 14,0 ± 4,3 % à 1 an, 34,9 ± 6,5 % à 2 ans et 62,6 ± 7,2 % à 5 ans. Parmi les 32 patients qui ont rechuté après arrêt de l'AZA, 23 ont de nouveau reçu de l'AZA, avec succès pour 22 d'entre eux (96 %). Le seul échec du retraitement par AZA est survenu chez un patient souffrant de lésions anopérinéales.

 

 

Conclusion

Le suivi prolongé des patients ayant arrêté l'AZA au-delà des 18 mois de notre essai montre un taux élevé de rechute. Une rémission prolongée sous AZA n'évite donc pas les rechutes à l'arrêt de ce traitement. Le taux élevé de succès du retraitement par AZA en cas de rechute permet toutefois de discuter de l'interruption éventuelle de ce traitement dans certains cas.

 

 

SNFGE 2004

 





Réagissez 0 Commentaire(s) être alerté(e) des nouveaux commentaires

actualités
prés de chez vous

Échanger avec la communauté

Derniers posts

Courage... j'ai appris la maladie de mon fils sur...
Elsako - le 22/08/2019 08:47

Bonsoir super du monde du Finistère.ce serait supe...
Ronnie10 - le 21/08/2019 23:44

Bonjour, Diagnostiquée Crohn au bout de deux ans...
Anonymous5c8abaffcb88d - le 21/08/2019 20:48

Finalement il y en a des personnes du Finistère !...
thomas29 - le 21/08/2019 18:30

Dernière actu / La recherche
Dernière actu / L'afa
Suivez-nous sur Suivez-nous sur afa Web TV

Info MICI Info MICI

Un portail d'information qui rassemble l'information validée sur la maladie de Crohn et la Recto-colite hémorragique dédié aux malades et proches mais aussi des professionnels de santé.

S'informer S'informer

L'application mobile afaMICI vous permet de :

- Accéder aux toilettes les plus proches

- Suivre l'actualité des MICI

- Avoir des infos pratiques

L'application afaMICI est disponible sur :

Inscrivez-vous à notre newsletter Inscrivez-vous à notre newsletter
Autres sites Autres sites de l'afa

MICI Connect 

L'Observatoire national des MICI 

Journée Mondiale des MICI