Témoignages Forum Chat
Reconnue d’utilité publique
par décret du 14 août 1996 J.O du 22 août 1996


2004

(2004/05) Risque fracturaire au cours des MICI


Pr Yoram Bouhnik

Hépato-Gastroentérologie et Assistance Nutritive, Hôpital Lariboisière, Paris

 

 

Van Staa T.P.et al. Gastroenterology 2003 ; 125 : 1591-7. Grade B.

 

Les MICI sont associées à une réduction de la masse osseuse, mais l'augmentation du risque fracturaire reste controversée. Les auteurs ont mené une étude cas -contrôle pour évaluer le risque de fractures chez les sujets atteints de MICI . 231 778 sujets atteints de fracture et 231 778 sujets contrôles appariés pour l'âge et le sexe ont été étudiés. Les informations provenaient de la base de données du centre de recherche des pratiques médicales du Royaume Uni, qui recense 6 % de la population. Un antécédent de MICI a été recherché à partir des observations médicales.

La prévalence des MICI était de 156 et 282 pour 100 000, respectivement pour la maladie de Crohn et la recto-colite hémorragique. Chez les sujets atteints de MICI, on notait une augmentation du risque de fracture vertébrale (OR 1,72 ; IC95% 1,13 – 2,61), et de fracture de hanche (OR 1,59 ; IC95% 1,14-2,23) ; le risque de fracture de hanche était plus important en cas de maladie de Crohn (OR 1,86 ; IC95% 1,08 – 3,21) que de recto-colite hémorragique (OR 1,40 ; IC95% 0,92 – 2,13). La sévérité de la maladie, évaluée par le nombre de symptômes digestifs associés au risque [diarrhée, douleurs abdominales, anémie, rectorragies, amaigrissement ou hospitalisation], était prédictive du risque de fracture, même après ajustement pour l'utilisation des corticoïdes (OR 1,46 ; IC95% 1,04 – 2,04). Seul 13,1 % atteints de MICI avec antécédent fracturaire recevaient des traitements dans l'année suivant la fracture [biphosphonates (7 %), vitamine D (7 %), traitements hormonaux (1,5 %)].

Le risque de fracture attribuable à la MICI n'était pas différent entre les hommes et les femmes, et n'était pas significativement augmenté chez les sujets ayant subi une intervention chirurgicale. Les femmes et les hommes âgés de 65 ans atteints d'une MICI sévère avaient une probabilité de fracture de hanche à 10 ans de respectivement 7 % et 2,8 %.

 

Ainsi, les sujets atteints de MICI ont un risque élevé de fracture en rapport avec l'activité de la maladie et l'utilisation de corticoïdes oraux. Cependant, peu d'entre eux reçoivent des traitements ostéoprotecteurs, ce qui souligne l'importance du dépistage et du traitement de l'ostéoporose dans cette population.

 

 

Crohn - RCH n° 19- Mai 2004
Réalisé à l'initiative de
Solvay Pharma





Réagissez 0 Commentaire(s) être alerté(e) des nouveaux commentaires

actualités
prés de chez vous

Échanger avec la communauté

Derniers posts

Courage... j'ai appris la maladie de mon fils sur...
Elsako - le 22/08/2019 08:47

Bonsoir super du monde du Finistère.ce serait supe...
Ronnie10 - le 21/08/2019 23:44

Bonjour, Diagnostiquée Crohn au bout de deux ans...
Anonymous5c8abaffcb88d - le 21/08/2019 20:48

Finalement il y en a des personnes du Finistère !...
thomas29 - le 21/08/2019 18:30

Dernière actu / La recherche
Dernière actu / L'afa
Suivez-nous sur Suivez-nous sur afa Web TV

Info MICI Info MICI

Un portail d'information qui rassemble l'information validée sur la maladie de Crohn et la Recto-colite hémorragique dédié aux malades et proches mais aussi des professionnels de santé.

S'informer S'informer

L'application mobile afaMICI vous permet de :

- Accéder aux toilettes les plus proches

- Suivre l'actualité des MICI

- Avoir des infos pratiques

L'application afaMICI est disponible sur :

Inscrivez-vous à notre newsletter Inscrivez-vous à notre newsletter
Autres sites Autres sites de l'afa

MICI Connect 

L'Observatoire national des MICI 

Journée Mondiale des MICI