Témoignages Forum Chat
Reconnue d’utilité publique
par décret du 14 août 1996 J.O du 22 août 1996


2007

(2007/12) 15e UEGW : Flore intestinale et MICI (accés libre)


Pr Marc-Antoine Bigard,
Service d'hépato-gastro-entérologie - CHU de Nancy

 

 

L'UEGW est devenu en 15 ans l'équivalent européen de la Digestive Disease Week (DDW) américaine, qui se tient toujours au mois de mai. En gastro-entérologie, deux thématiques sont toujours à l'honneur : les MICI et l'endoscopie. Voici une synthèse d'une des communications originales touchant les MICI :
 
 

Les résumés figurent dans un numéro spécial de GUT 2007;56(Suppl.3) ; le numéro de la page où figure le résumé (A…) est à chaque fois précisé.

 

Les facteurs environnementaux continuent à faire l'objet de nombreux travaux concernant en particulier la microflore intestinale. Une dysbiose est probablement impliquée dans la genèse des MICI. La flore intestinale est particulièrement complexe à étudier. Rappelons que nous ne sommes humains que pour 10 % de nos cellules, 90 % des cellules de l'organisme étant des microbes de la flore intestinale ! (1012-13cellules humaines versus 1013-14 cellules pour la flore.) La flore normale est constituée d'environ 1 000 bactéries différentes : il est difficile d'en obtenir une vue globale chez un individu donné.

 

Une analyse de la composition de la flore a été faite chez des jumeaux monozygotes "discordants", c'est-à-dire dont l'un était atteint de MICI et l'autre indemne (6 paires), par comparaison avec des jumeaux sains monozygotes ou dizygotes (12 paires).

 

Chez les jumeaux monozygotes atteints de maladie de Crohn et chez les jumeaux monozygotes sains, les firmicutes étaient le groupe bactérien le plus représenté, ce qui suggère que la flore intestinale est déterminée génétiquement. Chez les jumeaux homozygotes atteints de recto-colite hémorragique (RCH), il y avait plus de bactéries de l'espèce Escherichia coliClostridium étaient plus fréquemment retrouvées chez les jumeaux sains que chez les jumeaux atteints de MICI, ce qui suggère un rôle protecteur de cette espèce bactérienne. que chez leur jumeau sain. Les bactéries du genre

 

La flore intestinale est donc sous détermination génétique, mais des facteurs environnementaux pourraient moduler la diversité des espèces à l'intérieur des grands groupes bactériens. Le rôle de la flore paraît plus net dans la maladie de Crohn que dans la RCH, mais certaines espèces pourraient jouer un rôle protecteur dans les deux maladies (Lepage P et al. A1).

 

Il a déjà été montré qu'il existe une diminution de la proportion et de la biodiversité des micro-organismes intestinaux du groupe des firmicutes, prédominant. Une des principales bactéries de ce groupe est Faecalibacterium prausnitzii. La diminution de la densité de cette bactérie semble jouer un rôle favorisant les récidives postopératoires des maladies de Crohn iléales. Une action anti-inflammatoire de cette bactérie a été montrée sur des lignées cellulaires et dans le modèle animal de colite au TNBS. Cet effet est retrouvé lorsque F. prausnitzii est donné par voie orale avant le déclenchement de la colite mais également lorsque F. prausnitzii ou son surnageant sont injectés par voie intrapéritonéale. Un avenir prometteur pour F. prausnitzii dans le domaine convoité des probiotiques ! (Sokol H et al. A3).

 

Une piste infectieuse ancestrale était constituée par le rôle pathogène possible de mycobactéries atypiques comme Mycobacterium avium paratuberculosis (MAP). Une étude australienne contrôlée et randomisée n'avait trouvé aucun effet bénéfique d'un traitement actif contre MAP dans la maladie de Crohn. La détection de MAP est positive dans un quart des cas de maladie de Crohn, 11 % des cas de RCH et chez 15 % des sujets sains. La présence de MAP ne modifie pas la réponse inflammatoire intestinale, à l'exception de la production de TNFa, qui est accrue en présence de MAP. Il est probablement temps de tourner la page des mycobactéries atypiques (Clancy R et al. A4).

 

Une souche bactérienne de Escherichia coli, décrite comme adhérente et invasive, est étudiée depuis plusieurs années par une équipe de bactériologie de Clermont-Ferrand. Cette souche est actuellement appelée LF82. Chez la souris, cette souche peut aggraver un modèle préclinique de MICI. En revanche, un mutant non virulent de cette souche n'aggrave pas l'inflammation de cette colite expérimentale (Vignal C et al. A4 ; Carvalho FA et al. A4). Si la composition de la flore intestinale est une voie d'étude intéressante, on connaît peu de choses sur l'activité transcriptionnelle des souches bactériennes et sur la sécrétion de molécules pro-inflammatoires. Une étude sur le rADN 16S et le rARN 16S a été faite à partir de biopsies sigmoïdiennes de patients atteints de maladie de Crohn ou de RCH et de sujets sains. La composition bactérienne est différente, ainsi que l'activité transcriptionnelle des bactéries. Certains groupes bactériens apparaissent "actifs" , comme les bactéroïdes et les entérobactéries, tandis que d'autres apparaissent "dormants" , comme les firmicutes et les actinobactéries.

 

La modulation active des facteurs microbiens pourrait constituer une cible thérapeutique (Rehman A et al. A4).

 

 

Les Nouvelles des MICI
La Lettre de l'hépato-gastroentérologue
Vol. X - supplément 1 au n°9
- novembre- décembre 2007
(Les textes sont rédigés sous la responsabilité des auteurs)

 





Réagissez 0 Commentaire(s) être alerté(e) des nouveaux commentaires

actualités
prés de chez vous

Échanger avec la communauté

Derniers posts

bonjour j'aimerai discuter avec des personnes je...
Anonymous5d5661e160791 - le 23/08/2019 11:12

Courage... j'ai appris la maladie de mon fils sur...
Elsako - le 22/08/2019 08:47

Bonsoir super du monde du Finistère.ce serait supe...
Ronnie10 - le 21/08/2019 23:44

Bonjour, Diagnostiquée Crohn au bout de deux ans...
Anonymous5c8abaffcb88d - le 21/08/2019 20:48

Dernière actu / La recherche
Dernière actu / L'afa
Suivez-nous sur Suivez-nous sur afa Web TV

Info MICI Info MICI

Un portail d'information qui rassemble l'information validée sur la maladie de Crohn et la Recto-colite hémorragique dédié aux malades et proches mais aussi des professionnels de santé.

S'informer S'informer

L'application mobile afaMICI vous permet de :

- Accéder aux toilettes les plus proches

- Suivre l'actualité des MICI

- Avoir des infos pratiques

L'application afaMICI est disponible sur :

Inscrivez-vous à notre newsletter Inscrivez-vous à notre newsletter
Autres sites Autres sites de l'afa

MICI Connect 

L'Observatoire national des MICI 

Journée Mondiale des MICI