Témoignages Forum Chat
Reconnue d’utilité publique
par décret du 14 août 1996 J.O du 22 août 1996


2010

(2010/10) Adapter le traitement par infliximab grâce aux dosages de l'infliximabémie et des anticorps anti-infliximab


Adapter le traitement par infliximab grâce aux dosages de l'infliximabémie et des anticorps anti-infliximab

L'équipe de la Mayo Clniic a évalué l'intérêt de doser l'infliximabémie résiduelle et les anticorps antichimériques dans une série de 155 patients atteints de MICI et traités par infliximab. Les dosages étaient réalises par le laboratoire Prometheus. Une infliximabémie supérieure ou égale a 12 ug/ml 4 semaines après la perfusion était considérée comme une valeur thérapeutique. Les patients avec une infliximabémie résiduelle supérieure à 1,4 pg/ml étaient considérés comme ayant également une concentration thérapeutique. Les patients qui avaient une concentration détectable d'anticorps antichimériques humains étaient considérés  comme positifs et par définition comme ayant une concentration indétectable d'infliximab dans le sang en raison de  l'interférence lors du dosage.

Les principales indications pour les dosages étaient la perte de réponse à l'infiximab (49 %), une réponse partielle après instauration du traitement (22 %) et des réactions possibles d'hypersensibilité retardée (10%). Au total, les anticorps ont été détectes dans 23 % des cas, et des concentrations thérapeutiques dans 33 %. Le résultat des dosages a influé sur la décision thérapeutique dans 73 % des cas.

Chez les patients ayant des anticorps, le changement de molécule anti-TNF a été associé à une réponse partielle ou totale dans 92 % des cas alors que l'accroissement de la posologie n'avait que 17 % de réussite. Chez les patients avec une infliximabémie  faible sans anticorps, l'augmentation de la posologie a permis une réponse partielle ou totale dans 86 % des cas alors que changer de molécule n'aboutissait qu'à 33 % de bons résultats. Si les malades avaient des symptômes cliniques mais des infliximabémie satisfaisantes, le traitement était poursuivi a la même dose dans 76% des cas. Chez 62% des patients, le bilan radio-endoscopique ne montrait alors aucune inflammation active. En conclusion, si on pouvait disposer de ces dosages, notre attitude serait plus logiquement fondée.

En cas de résistance ou de perte de réponse à l'infliximab, s'il existe des anticorps antichimériques, augmenter la dose est peu utile. En revanche, cette stratégie est efficace s'il existe des infliximabémies faibles sans présence d'anticorps.

Référence

• Afif W Clmical utility of measurmg infliximab and human anti-chimeric antibody concentrations in patients

with inflammatory bowel disease   Am J Gastroenterol 2010,1051133-9





Réagissez 0 Commentaire(s) être alerté(e) des nouveaux commentaires

actualités
prés de chez vous

Échanger avec la communauté

Dernière actu / La recherche
Dernière actu /
Dernière actu / L'afa
Suivez-nous sur Suivez-nous sur afa Web TV

Info MICI Info MICI

Un portail d'information qui rassemble l'information validée sur la maladie de Crohn et la Recto-colite hémorragique dédié aux malades et proches mais aussi des professionnels de santé.

S'informer S'informer

L'application mobile afaMICI vous permet de :

- Accéder aux toilettes les plus proches

- Suivre l'actualité des MICI

- Avoir des infos pratiques

L'application afaMICI est disponible sur :

Inscrivez-vous à notre newsletter Inscrivez-vous à notre newsletter
Autres sites Autres sites de l'afa

MICI Connect 

L'Observatoire national des MICI 

Journée Mondiale des MICI