Témoignages Forum Chat
Reconnue d’utilité publique
par décret du 14 août 1996 J.O du 22 août 1996


Bourses de recherche 2017

Vers un biomarqueur simple de la dysbiose associée aux maladies inflammatoires chroniques intestinales : le rapport isoLCA/LCA témoin de l’altération de l’isomérisation des acides biliaires dans la lumière intestinale


Pr SEKSIK Philippe

Equipe : Micro- organismes et physiopathologie intestinale / UMR 7203

U1157 INSERM - Directeur : Pr SEKSIK Philippe

UPMC site Saint-Antoine - 27 rue de Chaligny, 75571 PARIS

Les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI) sont pour lesquelles le rôle de la flore intestinale ou microbiote semble majeur dans le développement. Le microbiote évolue en équilibre avec l’hôte qui l’héberge c’est-à-dire nous. Cet équilibre est nommé symbiose et lorsqu’un déséquilibre s’installe on parle de dysbiose. Chez les patients atteints de MICI, la dysbiose semble jouer un rôle important dans la survenue, l’entretien et la sévérité de la maladie.

Une des premières actions du microbiote intestinal est de modifier des molécules qui transitent dans le tube digestif, en particulier, les acides biliaires (AB). En cas de dysbiose, nous avons montré il y a quelques temps qu’on observe en parallèle des modifications des AB et que ces modifications d’AB avaient des conséquences sur l’inflammation intestinale participant ainsi aux MICI. Les progrès technologiques de detection des AB nous permettent de nous intéresser actuellement à un groupe d’AB très particulier : les AB épimérisés. Un AB épimérisé diffère d’un AB standard par une modification chimique minime qui entraine un changement de conformation de l’AB et qui en change toutes ses propriétés. Certains AB sont épimérisés par les bactéries et en cas de dysbiose cette épimérisation se fait moins bien. L'objectif de notre travail est de montrer que le déséquilibre de bactéries lié aux MICI entraine une modification des AB épimérisés dans le tube digestif. Le but in fine est de déterminer si les AB dans les selles, notamment le LCA et son épimère l’isoLCA (représentant principal des formes épimérisées d’AB) pourraient être un marqueur des MICI et pourrait  participer à l’inflammation et au déséquilibre du microbiote.

Ces travaux devraient constituer une étape clé dans la compréhension de la dysbiose dans les MICI et nous aider à mettre en évidence un marqueur de cette dysbiose ouvrant la porte à de nouvelles approches pour le diagnostic, le suivi et le traitement des MICI.

Allocation : 20 000 euros





Réagissez 0 Commentaire(s) être alerté(e) des nouveaux commentaires

actualités
prés de chez vous

Échanger avec la communauté

Dernière actu / Actualités de la Recherche 2019
Dernière actu / Nos actions
Dernière actu / L'afa
Suivez-nous sur Suivez-nous sur afa Web TV

Info MICI Info MICI

Un portail d'information qui rassemble l'information validée sur la maladie de Crohn et la Recto-colite hémorragique dédié aux malades et proches mais aussi des professionnels de santé.

S'informer S'informer

L'application mobile afaMICI vous permet de :

- Accéder aux toilettes les plus proches

- Suivre l'actualité des MICI

- Avoir des infos pratiques

L'application afaMICI est disponible sur :

Inscrivez-vous à notre newsletter Inscrivez-vous à notre newsletter
Autres sites Autres sites de l'afa

MICI Connect 

L'Observatoire national des MICI 

Journée Mondiale des MICI