Témoignages Forum Chat Défi MICI
Reconnue d’utilité publique
par décret du 14 août 1996 J.O du 22 août 1996


Bouger avec

Voyages


Vous partez en vacances ? Voici quelques conseils et recommandations pour préparer au mieux votre voyage.

Le fait d'être atteint d'une maladie inflammatoire chronique de l'intestin (MICI) ne doit pas être une limitation à voyager à l'étranger. Certaines recommandations peuvent néanmoins être faites concernant le choix du moment du départ et du lieu de destination.

Dans la mesure du possible, il est préférable d'éviter de partir à l'étranger lorsque la maladie est mal contrôlée par le traitement ou à fort risque de récidive : poussée évolutive sévère traitée par corticoïdes, période postopératoire précoce… Dans ces circonstances, il faut certainement éviter de partir dans des pays à faible niveau de développement sanitaire ou dans des conditions de voyage où une prise en charge médicale serait difficile : trekking au fin fond du Népal ou traversée du Sahara à dos de chameau, par exemple…!

En revanche, lorsque la maladie est bien contrôlée avec ou sans traitement, il n'y a aucune limitation à un voyage à l'étranger.

Dans les deux cas, emporter avec soi le traitement nécessaire pour la durée du séjour afin de ne pas se trouver à court de médicaments. Une précaution supplémentaire pour les voyages en avion : garder ses médicaments dans ses bagages à main et éviter de les mettre dans les bagages en soute. Les bagages peuvent s'égarer, voire disparaître… ! Consulter la fiche pratique "Voyage en avion et traitements"

En cas de séjour prolongé, il peut être prudent de connaître la dénomination internationale des médicaments. En effet, les médicaments n'ont pas le même nom dans tous les pays, par exemple azathioprine pour Imurel®, mésalazine pour Pentasa®. Cette précaution permettra de pouvoir demander à un médecin local de represcrire le traitement si les stocks sont insuffisants ou en cas de perte du médicament.

Vaccination 

Il n'y a aucune contre indication à la vaccination chez les patients porteurs de MICI, en dehors du cas particulier des patients traités par immunosuppresseurs (Imurel®, Purinéthol®, Méthotrexate®, traitement "d'entretien" par Rémicade®) pour lesquels les vaccins vivants atténués sont contre indiqués, c'est le cas en particulier de la fièvre jaune.

Il est important de se préoccuper suffisamment tôt de la mise à jour des vaccinations. Chez les patients porteurs de MICI, il est fortement conseillé de réaliser une vaccination contre l'hépatite A en cas de voyage en pays en voie de développement. Prévention du paludisme : aucune contre indication à l'utilisation des médicaments pour prévenir le paludisme. Le schéma thérapeutique dépend de la zone de voyage.

Les recommandations concernant les vaccinations peuvent être obtenues sur le site "La Santé en voyage" du CHU de Rouen. Les recommandations de l'OMS peuvent également être obtenues sur le site du CHU de Rouen.

La turista 

On appelle "turista" toute diarrhée infectieuse contractée durant un voyage. L’ingestion d’aliments ou d’eau contaminée par des bactéries en est la principale cause. La diarrhée survient le plus fréquemment 3 à 5 jours après l'arrivée et disparaît spontanément en quelques jours. Il peut exister un deuxième pic de fréquence vers le 10e jour. L'Amérique Latine, l'Afrique et l'Asie du sud-est sont des zones à haut risque. Le risque n'est pas augmenté en cas de MICI, mais la symptomatologie peut être plus bruyante et invalidante, gênant le patient lors de son séjour.

La prévention repose sur le respect d'un certain nombre de règles élémentaires d'hygiène alimentaire : peler les fruits, éviter les crudités, cuire les aliments à plus de 65°, ne boire que des boissons encapsulées ou bouillies. Il peut être utile de demander à son médecin traitant de prescrire avant le départ un anti-diarrhéïque (Tiorfan®) et éventuellement un antibiotique à visée intestinale de la famille des quinolones (Noroxine®, Oflocet®, Ciflox®). La prise d'antibiotiques ne doit pas être systématique en cas de diarrhée, mais uniquement si celle-ci persiste. Se méfier néanmoins des possibles phénomènes de photosensibilisation avec ces médicaments responsables de "coup de soleil".

Prévoir systématiquement une assurance annulation et une assurance rapatriement. Certaines cartes de paiement comprennent ce type d'assurance, se renseigner auprès de sa banque et de l'agence de voyages. Consultez la fiche pratique "Bouger avec une MICI : assurances et voyages"

Cette longue énumération de précautions ne doit pas vous empêcher de partir si vous en avez le souhait et les moyens. Bon voyage !!!

Paru dans la Lettre de l'afa en 2003, réactualisé en octobre 2013

Les droits des patients

La journée européenne des droits des patients a lieu le 18 avril de chaque année à l’initiative de l’association Active Citizenship Network. Les droits des malades sont abordés dans la perspective de leur mise en œuvre concrète par les usagers au niveau européen.

En Europe :

Citoyens européens : vous bénéficiez du droit à recourir aux soins à l'étranger télécharger le communiqué de presse pour en savoir plus sur les modalités de la prise en charge des soins lorsqu’ils sont réalisés dans un autre pays européen, et faire une mise à plat sur l’état des « droits des malades » dans chacun des pays de l’Union européenne.

Tout savoir sur le remboursement des soins effectués dans un pays eureopéen : l'explication en vidéo

Aux Etats-Unis : vous partez étudier aux Etats-Unis, pour avoir des informations complètes sur "Votre santé aux USA" cliquer ici 

Nouveau : vos fiches pratiques

L'afa vous propose une série de fiches pratiques sur 10 thématiques clés liées aux MICI à télécharger librement.

Droits et assurances, vivre avec, traitements, nutrition, thérapies complémentaires... Voir un aperçu :

Vivre avec - Fiche n°1 Assurances et voyages

Vivre avec - Fiche n°2 Voyage en avion et traitements

Vivre avec - Fiche n°4 MICI et voyages

 

  Découvrir toutes les fiches pratiques en cliquant ici

Quelques infos en vidéo :

L'épisode 8 de la web série "MICI mode d'emploi"

Il est important de rappeler que voyager avec une MICI est possible... La preuve en images avec l’épisode n°8 « C’EST QUI LA PRO DES VACANCES ? », de la 1ère web-série sur les MICI réalisée par l’Association François Aupetit (afa) en partenariat avec AbbVie.

En savoir plus sur la campagne 

 

Expériences de voyages à l'étranger :

Une vidéo : Alex et Gwen OZ "Bouger avec sa MICI"

Enregistrer

Enregistrer





Réagissez 0 Commentaire(s) être alerté(e) des nouveaux commentaires

actualités
prés de chez vous

Échanger avec la communauté

Derniers posts

bonjour depuis le 16 juillet , je suis sous traite...
Anonymous583ed7a9ac1c6 - le 20/09/2017 12:09

Je suis un peu dans la meme situation que toi depu...
dadinho73 - le 20/09/2017 11:12

Bonjour, 1 semaine après perfusion du védo, Wee...
Guess9 - le 20/09/2017 08:09

bonjour après injection de Vedo jai mal aux intest...
Anonymous5923178575959 - le 20/09/2017 07:40

Dernière actu / Actualités de la recherche 2017
Dernière actu / Pays de la Loire
Dernière actu / Les séjours
Suivez-nous sur Suivez-nous sur Web TV afa

Info MICI Info MICI

Un portail d'information qui rassemble l'information validée sur la maladie de Crohn et la Recto-colite hémorragique dédié aux malades et proches mais aussi des professionnels de santé.

S'informer S'informer

L'application mobile afaMICI vous permet de :

- Accéder aux toilettes les plus proches

- Suivre l'actualité des MICI

- Avoir des infos pratiques

L'application afaMICI est disponible sur :

Inscrivez-vous à notre newsletter Inscrivez-vous à notre newsletter
Autres sites Autres sites de l'afa

Site défi MICI

Site Roll'solidaire