Témoignages Forum Chat
Reconnue d’utilité publique
par décret du 14 août 1996 J.O du 22 août 1996


Europe

Belgique - première étape du tour des Flandres par Antoine


Antoine, jeune cycliste de 3ème catégorie au sein du Team Progress, a participé à la 103ème édition de l'événement sportif du tour des Flandres en Belgique où il a concouru la première étape ce 06 Avril 2019.

Il porte les couleurs de l'association et distribue de la documentation sur l'afa pour aider à la visibilité des MICI. 

Retour sur son premier événement avec le récapitulatif d'Antoine sur son expérience :

"On y est !

Le jour pour lequel je me suis entraîné est enfin arrivé, le Tour des Flandres cyclos ! Arrivé la veille vers 21h en compagnie de mon papa, c’est avec des yeux émerveillés que nous arrivons dans cette ville d’Anvers. Nous sommes surpris du nombre de gens qui se déplacent à vélo ! C’est impressionnant. Le grand jour promet d’être beau.

Il est 5h30, le réveil sonne. La nuit a été courte mais réparatrice, l’importance de l’épreuve fait oublier tout sentiment de fatigue. Un bon petit déjeuner, on termine de préparer le coureur, et c’est partit pour cette épreuve magique de 235km entre Anvers et Oudenaarde : il est 7h. Rien que l’infrastructure du départ me donne beaucoup d’émotion, c’est sous un feu d’artifice que les 5000 concurrents du grand parcours s’élancent. J’essaie dès le départ de me faufiler à travers les différents groupes. Les 2 premières heures ne comportent pas de difficulté et il faut donc s’économiser au maximum. Ce n'est pas la physionomie de tout le monde visiblement, et des groupes de coureurs de même club prennent de gros relais. Résultat : presque 36 de moyenne sur les 90 premiers km !

On arrive enfin sur le premier secteur pavé après avoir franchi le Leberg. Le sentiment est immense, je me prends facilement au jeu et pense à toutes ces légendes qui se sont construites sur ces secteurs : ça secoue comme on dit ! Encore quelques km de parcourus, on arrive au 115ème. Les jambes sont plutôt bonnes et je m’arrête pour retirer ma veste. Je repars sur une bonne allure et j’arrive dans un petit village sympa, avec un nom flamand imprononçable, Geraardsbergen. L’endroit me parle comme si je m’y étais déjà rendu, avec ces petits pavés de rue. LA pente s’élève de plus en plus, jusqu’à 19%. Je vois mon père sur le bord de la route, ça y est j’ai compris, je suis dans le mur de Gramont ! Je reconnais parfaitement l’endroit, là où Boonen, Cancellara, Devolder et j’en passe, ont construit leurs plus beaux succès. C’est génial et j’en oublie la difficulté, j’ai toujours rêvé d’être là.

Un ravito en haut du mur et on repart. Les « berg » s’enchaînent, pour en arriver à un gros morceau, le Koppenberg. Arrivé en bas, les parcours se rejoignent et je suis pris dans un bouchon de vélo ! Le mont est tellement dur que l’organisation décide de nous faire passer par vagues d’un vingtaine. Sur 20, seulement 2 ou 3 arrivent en haut sur le vélo. Le reste monte à pieds. La pente atteint les 22% avec un pavé très mauvais. Se rajoute à cela la difficulté de devoir slalomer entre les courageux qui ne veulent pas descendre du vélo et les autres, tellement au bout de l’effort qu’ils zigue zaguent. Je parviens à monter sur un bon rythme et à ne pas mettre pieds à terre, mais que c’était dur !

Les secteurs pavés sont de plus en plus nombreux, entre deux secteurs, des monts à 15%, les jambes deviennent un peu raides. Il reste environ 80km. Je m’alimente constamment pour ne pas subir de contre-coup. L’énergie revient. Je passe le Taaienberg, avec le souvenir de Tom Boonen, cassant son dérailleur en bas de ce mont pour son dernier Tour des Flandres. Reste le Kanarieberg, le Kruisberg, connu pour sa longueur interminable. Dernier ravitaillement à 35km de l’arrivée environ. Une nouvelle difficulté de renom pointe le bout de son nez : le vieux Quaaremont. Les spectateurs sont venus en masse pour ce secteur mythique de 3km. Il n’est pas très pentu et le pavé est plutôt bon, mais après plus de 210km, la difficulté se fait vraiment sentir. Reste le dernier mont de cette course, le Paterberg. Celui-ci restera gravé dans ma mémoire. Les coureurs mettant pied à terre ne se comptent même plus, la pente ne cesse de s’élever, le pavé devient de plus en plus mauvais et malgré le manque de souffle, je dois crier « left  please» pour que les concurrents me laisse une minuscule place pour passer ! J’arrive en haut, sur le vélo. C’est l’apothéose. Ca y est, encore 15km à profiter, et j’aurais fait le Ronde. La nostalgie se fait déjà sentir, même si je suis partit depuis plus de 7h, cette course est passé extrêmement vite ! Je souhaite finir à mon rythme afin de récupérer, mais un groupe de furieux me double à presque 45km/h. La tentation est trop forte, je les suis et prend les plus gros relais de ma vie. On double environ 300 concurrents à cette allure ! Viens le dernier km, certains décident de sprinter, pour ma part je préfère profiter de cette ligne d’arrivée magique.

Tellement de coureurs que j’admire ont roulé sur ces routes, ils sont peu à l’avoir emporté, mais sur cette course, terminer entier en franchissant la ligne est déjà une belle victoire. Je coupe la ligne en 7h et 40min, soit une moyenne de 30,5 km/h. Je suis très satisfait. I RIDE FLANDERS !!!"

Merci Antoine pour cette très belle visibilité.

Pour voir plus de photos de cet événement, cliquez ici :      

Je fais un don maintenant à l'afa

 





Réagissez 1 Commentaire(s) être alerté(e) des nouveaux commentaires

actualités
prés de chez vous

Calendrier


Comment s'inscrire à la newsletter ?

Rendez-vous dans votre espace personnel "Mes préférences" et séléctionnez la région de votre choix.

Dernière actu / La recherche
Dernière actu / L'afa
Suivez-nous sur Suivez-nous sur afa Web TV

Info MICI Info MICI

Un portail d'information qui rassemble l'information validée sur la maladie de Crohn et la Recto-colite hémorragique dédié aux malades et proches mais aussi des professionnels de santé.

S'informer S'informer

L'application mobile afaMICI vous permet de :

- Accéder aux toilettes les plus proches

- Suivre l'actualité des MICI

- Avoir des infos pratiques

L'application afaMICI est disponible sur :

Inscrivez-vous à notre newsletter Inscrivez-vous à notre newsletter
Autres sites Autres sites de l'afa

MICI Connect 

L'Observatoire national des MICI 

Journée Mondiale des MICI