Témoignages Forum Chat
Reconnue d’utilité publique
par décret du 14 août 1996 J.O du 22 août 1996


Nord-Pas-de-Calais

Paris-Roubaix - la course d'Antoine Jacquemin aux couleurs de l'afa


"Une semaine après un Tour des Flandres bien réussi, c’est avec grand plaisir que je m’attaque à l’Enfer du Nord en compagnie de mon grand frère Mathieu. Comme la semaine précédente, nous partons rejoindre les routes du Nord et ses particularités, pour un départ de la commune de Busigny.

Il est 7h30, le premier départ est donné sous une météo satisfaisante, mais quel froid ! 3 degrés pour partir, avec un petit vent glacial venant de face, la mise en route est très compliquée. Sous le coup de revolver de l’organisateur, nous partons pour effectuer les 172km de cette course mythique, et traverser les 26 secteurs pavés du parcours.

Je rencontre rapidement des visages connus avec Jean-Lou Paiani, ancien professionnel de l’équipe Sojasun, avec qui j’ai eu la chance de partager un weekend. On se réchauffe pour rentrer dans le premier secteur de Troisville. Je comprends immédiatement que la difficulté e sera pas la même que la semaine passée ! Les pavés sont différents de ceux du Ronde, et l’enchaînement rapproché des secteurs n’est pas une mince affaire. Je suis assez à l’aise dans un premier temps, j’attends Mathieu qui doit, pour sa part, s’accommoder à ces pavés qu’il découvre pour la première fois. Une chose à dire : Ca réveille !

Les secteurs s’enchaînent et le vent est toujours défavorable. Il n’est pas très violent mais il suffit à faire ralentir, et moins on a de vitesse, plus on sent la violence des chocs avec les pavés. Certains secteurs avoisinent les 3km, comme celui de Quiévy à Saint-Python, et se révèlent être en légère montée, ce à quoi je ne m’attendais pas du tout. C’est vraiment difficile de progresser à une allure rapide et avec mon petit gabarit, je passe mon temps à faire du trampoline sur ma selle.

Nous ne sommes pas au bout de nos peines et l’Enfer ne fait que commencer. L’atmosphère est de plus en plus particulière au fil des secteurs et on retrouve le côté atypique de ces courses, alors que nous nous approchons de la forêt de Wallers. C’est partit pour le pire de tous, la Trouée d’Arenberg ! Ce moment restera gravé, et j’aurais toujours le partage entre rêve et cauchemar. Des centaines de cyclistes mettent pied à terre, ou décident d’emprunter le chemin à côté des pavés. J’emprunte le haut du pavé jusqu’au bout, mais chaque fois que je dois doubler un participant, et donc me déporter sur un côté, c’est comme franchir une succession de méchantes plaques d’égouts et de dos d’ânes. J’en ai même frôlé la chute et le choc est tellement violent que je m’en sors avec une grosse douleur sur la cheville. Mathieu est aussi surpris que moi et nous sommes de plus en plus admiratifs de la vitesse des spécialistes sur cet enfer !

Les secteurs suivants se passent plutôt bien mais la douleur dans les mains est déjà à la limite du supportable. Jusqu’à présent nous n’avons pas eu d’ennuis, puis vient le secteur d’Orchies. Première crevaison. Nous repartons mais Mathieu semble avoir des problèmes de dérailleur. Il a en fais perdu 3 vis sur 5 sur son pédalier. La galère commence. Nous arrivons à nous dépanner jusqu’au ravitaillement, où un mécano belge n’en revenait pas de ce soucis, et mis du temps à trouver une solution. Au final, quelques serre flex en plastique et ça tiendra jusqu’à Roubaix ! Mais dans le prochain secteur, deuxième crevaison pour moi. Le mental commence à être mis à l’épreuve et les nerfs jouent autant leur rôle que les jambes. On répare sans se précipiter et on espère être sorti d’affaire, car la qualité de nos chambres à air de secours laisse à désirer.

Les gros morceaux se succèdent avec Mons-en-Pévèle, Templeuve que j’ai trouvé très violent malgré sa difficulté estimée à 2/5. Viennent Camphin-en-Pévèle, et le célèbre Carrefour de l’Arbre. Ce secteur se compare à la Trouée d’Aremberg, pas aussi violent mais très usant car il se situe en fin de parcours. Je commence à profiter et à être satisfait d’accomplir ce monument, mais le dernier secteur, de Willems à Hem, nous réserve encore bien des surprises. Double crevaison ! Plus de chambre à air. Mathieu avait prévu des rustines, mais les trous se démultiplient. Chaque fois qu’on en répare un, on en trouve un autre un peu plus loin ! Les douleurs physiques et le froid nous mettent le moral à zéro, on se demande comment rejoindre Roubaix dans ces conditions. Il ne reste que 8km mais ils pourraient bien être les plus longs.

Après plus d’une heure à chercher des solutions, nous repartons avec du matériel aussi fatigué que les bonhommes. A 2km de l’arrivée, la roue arrière ne tient pas, je dois terminer comme ça. Mais quel bonheur de rentrer dans le vélodrome, les douleurs sont bien là mais nous avons réussi, nous avons fait Paris-Roubaix ! Quel défi, aussi physique que mental, mais jamais nous n’avons pensé abandonner. Tous les moyens étaient bons pour rejoindre Roubaix, et l’union aura fait la force car je pense que sans Mathieu, je n’aurais pas été capable de finir cette course. Au final 6h30 d’effort, une moyenne proche de 27km/h, là n’est pas l’essentiel car difficile d’aller vite avec ce vent défavorable, mais le plaisir et la satisfaction auront été au rendez-vous."

Je fais un don maintenant à l'afa




Réagissez 0 Commentaire(s) être alerté(e) des nouveaux commentaires

évènements près de chez vous 5 événement(s) trouvé(s) à Nord-Pas-de-Calais

actualités
prés de chez vous

Calendrier


Comment s'inscrire à la newsletter ?

Rendez-vous dans votre espace personnel "Mes préférences" et séléctionnez la région de votre choix.

Dernière actu / La recherche
Dernière actu / L'afa
Suivez-nous sur Suivez-nous sur afa Web TV

Info MICI Info MICI

Un portail d'information qui rassemble l'information validée sur la maladie de Crohn et la Recto-colite hémorragique dédié aux malades et proches mais aussi des professionnels de santé.

S'informer S'informer

L'application mobile afaMICI vous permet de :

- Accéder aux toilettes les plus proches

- Suivre l'actualité des MICI

- Avoir des infos pratiques

L'application afaMICI est disponible sur :

Inscrivez-vous à notre newsletter Inscrivez-vous à notre newsletter
Autres sites Autres sites de l'afa

MICI Connect 

L'Observatoire national des MICI 

Journée Mondiale des MICI