Jeunes

18 ans, et enfin libre!

Lancé par Stereoheart-2185 - Dernier message le 05/02/2020 à 12:41
réponses
2
Vues
1 883
Elsako-13247 - 05/02/2020 à 12:41

Mon fils vient d’avoir 17 ans et a été diagnostiqué il y’a quelques semaines… Votre témoignage me fait chaud au coeur et me redonne la force

INES-6055 - 10/06/2016 à 10:25

Merci pour ce beau témoignage d’espoir! ça fait du bien! je suis entièrement d’accord! Mon fils est déjà sous Rémicade à seulement 4 ans alors j’ai vraiment besoin de voir des témoignages comme le vôtre! Quand votre médecin vous propose d’arrêter votre traitement il parle seulement du Rémicade ou de tout traitement? Je veux dire vous êtes traité « uniquement » par du Rémicade ou vous prenez autre chose à côté? Mon fils prend de l’Imurel en même temps.

Stereoheart-2185 - 09/06/2016 à 20:33

Bonjour à tous,
je voulais vous dire que, malgré tout nos soucis : crises, examens médicaux, traitements…Il y a toujours une issue possible. Depuis 2012, on m’a détecté la maladie de crohn, et j’étais encore bien jeune. J’ai enchaîné les traitements et les effets secondaires qui vont avec ce qui faisait que je ne me reconnaissais plus. Puis est venu une occlusion intestinale…puis deux… et opération. A tout juste 18ans. Rien que le regard des infirmières quand elles apprennent ton age en disent long. 6mois plus tard, me voilà : sous rémicade à la plus faible dose, ma coloscopie traduit un tube digestive aussi sain…qu’un saint lui même ! Ma maladie est stabilisée ENFIIIIIIIIIN QUELQUE CHOSE MARCHE !! Mon médecin m’a meme proposer d’arrêter mon traitement mais pour moi, il est trop tôt, je préfère attendre… car mes souvenirs de sténoses 2015 sont toujours bien encrés. Ce que je voulais vous dire, à vous tous, jeunes ou pas, c’est qu’il y a toujours un espoir, un espoir pour atteindre le moment de libération, d’apaisement. Mon médecin m’a dit « après tout ce que vous avez vécu jeune, il est temps que vous viviez votre vie, une vie normale » cette phrase m’a tellement touché. Car oui, cette période sera peut être courte mais…je dois en profiter au maximum, de ma vie de jeune adulte et avec ma maladie « éteinte ». Faite de même, ne perdez jamais espoir et lorsque vous allez bien , vivez!!!! Ne vous morfondez pas, choisissez votre vie 🙂

3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)

Inscription

    Inscrivez-vous à notre newsletter !