Les traitements

Arrêt Arestal

Lancé par Fanou - Dernier message le 05/02/2019 à 19:59
réponses
4
Vues
1 193
Fanou - 05/02/2019 à 19:59

Bonsoir et merci pour vos réponses.
J ai bien conscience que ma démarche peut paraître complètement utopique mais si rien ne se fait les labos continueront à faire la pluie et le beau temps.
Alors si mon combat semble perdu d avance il me paraît nécessaire. Et même si la contestation semble dans l air du temps je ne me revendique d aucune couleur si vous voyez ce que je veux dire.
Regardez pour le Levothyrox la solution n est pas encore trouvée mais les lignes ont bougees. Alors j ai envie d y croire parce qu il n y a pas que les MICI qui sont concernées par ces arrêts de fabrication de médicaments jugés non rentables.
Bonne soirée à tous.

Gégéne - 05/02/2019 à 18:26

Bonjour Fanou,
Il est évident ,et cela depuis bien longtemps que les laboratoires ne considèrent pas les malades comme malade, mais comme des » instruments » pouvant leur rapporter de l’argent et beaucoup d’argent..Alors enlever un médoc, si n’est pas rentable, et ne pas le remplacer cela ne va pas les empêcher de dormir.Il faut savoir que l’une des plus grandes fortunes de France , c’est un laboratoire…Alors leur mettre la pression , bof..ils ont a leurs pieds les hommes d’état , les médecins, et la majorité des professeurs, certains ont essayés d’aller a contresens et ils ont vite été « éjectés » …c’est le pot de fer contre le pot de terre, mais pourquoi pas ?Aujourd’hui les gens descendent dans la rue et veulent bousculer un système qui est en place depuis trop longtemps, et qui est dépassé, car il est toujours au détriment de celui qui souffre et qui galère comme toi et d’autres.Ce que l’on demande c’est que ces gens la, regardent un peu moins leur portefeuille et nous soignent correctement en nous considérant, mais c’est sans doute trop demander avec le système en place…Bon courage ma petite Fanou, et a bientôt ..

hamo - 05/02/2019 à 16:09

Bonjour Fanou ,
Nous sommes nombreux à penser comme toi mais comment faire pour être entendus par des groupes aussi puissants et influents que les labos ? Qui sera le plus gros donc le plus puissant ? Ils se livrent une guerre sans merci , l’un essayant de manger l’autre . Les boycotter serait une solution mais nous ne pouvons pas nous le permettre et ils le savent : ON NE PEUX PAS SE PASSER D’EUX !!!
L’afa est dans son rôle lorsqu’elle rentre en contact avec les autorités ou les instances correspondantes pour nous défendre et elle doit le faire car nous , malades , n’avons que peu de moyens pour le faire et c’est un travail de très longue haleine .
J’espère qu’un dossier va s’ouvrir à l’afa sur ce sujet .
Courage Fanou !
Hamo

Modérateur - 05/02/2019 à 14:23

Bonjour Fanou, nous prenons votre point très au sérieux et sommes d’accord avec votre analyse. Nous sommes allés récemment ( l’afa) avec France Asso Santé au Ministère de la Santé pour dénoncer ces pénuries qui en effet ont des origines très diverses dont l’abandon de la molécule devenue non rentable pour un laboratoire, ce que nous trouvons inacceptable. voici le communiqué de presse qui a été relayé par pas mal de journaux : http://www.france-assos-sante.org/espace-presse/communiqu%C3%A9s-de-presse/penurie-de-vaccins-et-medicaments-inquietudes-de-france-assos
Nous continuons à mettre la pression. Vous pouvez directement nous contacter si vous le souhaitez : communication@afa.asso.fr

Fanou - 04/02/2019 à 17:22

Bonjour,

Je vis depuis bientôt cinq ans avec une AIA et j’avais trouvé après bien des difficultés un « équilibre » certes précaire avec entre autre de l’Arestal comme ralentisseur de transit lopéramide à mg ne me convenant pas.
Hors le laboratoire Jansenn à pour des raisons financières décidé d’arrêter la fabrication de ce médicament sans plus se soucier des patients laissés sans traitement puisqu’il n’existe pas d’équivalent à l’Arestal.
Nous avons essayé de contourner le problème avec mon pharmacien qui me fait fabriquer des gélules de lopéramide dosées à 1mg mais cela ne fonctionne pas bien et je me retrouve avec un inconfort permanent et douloureux. Sans compter le coût je suis passée d’un traitement à 9.60 euros par mois à 40.30 euros le tout remboursé par la sécu.
En ayant assez que les labos fassent la pluie et le beau temps au détriment des patients et de la sécu sous prétexte de rendement financier je souhaitais alerter le ministre de la santé sur la disparition de ce médicament et de bien d’autres. Si je précise que je suis également sous Levotyrox mon énervement sera peut être mieux compris.
Donc au même titre qu’il existe une autorisation de mise sur le marché, je souhaiterai que les labos soient soumis à une autorisation de retrait du marché (impossibilité de retirer le médicament tant qu’aucune préparation ne pourra le remplacer). Cela vaut pour bien d’autre maladies que les MICI.
N’étant pas utopique je me rends bien compte que c’est le combat paraît perdu d’avance, mais si l’on ne fait rien c’est bien pire.
C’est pourquoi je me tourne vers ce forum. Je voudrai savoir si d’autres personnes me suivraient dans ce combat et si certains auraient des idées pour toucher le plus grand nombre de malades, toutes maladies confondues avant de contacter les autorités de santé.
Je remercie ceux qui voudront bien me répondre le but de ma démarche en tant que patient étant de reprendre la main sur nos traitements et que cesse le dictat des labos pharmaceutiques.

5 sujets de 1 à 5 (sur un total de 5)

Inscription

    Inscrivez-vous à notre newsletter !