Parents . Enfants

Conseils

Lancé par Hachette44 - Dernier message le 27/03/2020 à 01:52
réponses
2
Vues
922
lolo2007 - 27/03/2020 à 01:52

Bonjour, je ne sais pas si il est malade ou non depuis ce commentaire. Pour moi je dirais Crohn si il y a peu de sang dans les selles ou RCH si il y en a beaucoup ( un peu moins ou plus que 50% des selles ). J’ai une RCH depuis 1an le 11 mars et je vous conseil de faire plus d’analyse ou d’aller voir un gastro-entérologue spécialisée dans les MICI bonne journée.

Tsubasa san - 24/12/2019 à 11:09

Bonjour,
Je ne sais pas si mon post pourra vous aider, mais je vous souhaite plein de courage pour soutenir votre fils. Le mien a 13 ans aussi et a eu des soucis de santé récemment et je sais que c’est compliqué en tant que parent pour aider son enfant, alors qu’on ignore ce qu’il peut ressentir, l’intensité des douleurs… Le mien a eu une appendicite aiguë et ceci s’est réglé par la chirurgie, mais avec des suites opératoires compliquées.
Bref, j’espère que mon expérience en tant que malade pourra vous éclairer.
Je suis atteinte d’une RCH depuis 2007. Mes 1ers symptômes étaient apparentés à une gastro. Mais en 1 mois, j’avais perdu l’appétit, 10 kg, j’avais des douleurs abdominales comme si un couteau transperçait mon ventre, des maux de tête, des diarrhées hémorragiques, une sensation de fatigue générale et j’ai fini aux urgences car j’étais pliée en 2 de douleurs. Il a fallu presque 2 mois pour poser un diagnostic, mais j’ai dû passer par une hospitalisation longue (1 mois) pour cela.
Ce que je peux vous dire par rapport à n’importe quelle maladie, c’est qu’il ne faut pas forcer votre fils à manger. Bien sûr, il ne peut rester ainsi. Il est important de l’écouter, même si à 13 ans, c’est difficile de s’exprimer sur ce que l’on veut vraiment. Tenter de lui donner des choses à manger qui n’irritent pas trop son système (pâtes, riz, pas de gras cuit…). Finalement, comme un régime sans résidus. Et lui donner des aliments qu’il aime et qui lui font plaisir, même si en terme d’équilibre, ce n’est pas ça.
Il est compréhensible de ne pas vouloir manger alors qu’on va avoir mal à la selle. Dans mon expérience, j’ai longtemps vécu sans pouvoir m’autoriser à manger au resto par exemple, car je ne savais pas si j’aurais une crise avant la fin du repas, alors je ne sortais plus. Psychologiquement, c’est assez difficile de se dire qu’on va souffrir. Alors on évite ce qui va nous faire souffrir.
Alors courage à lui et à vous. J’espère que vous trouverez des réponses et traitements adaptés. J’ai appris aussi que parfois, on ne veut pas aller à l’hôpital car on sait quand on y rentre, mais pas quand on y ressort. Mais, parfois c’est salvateur. J’ai longtemps eu un traitement inadapté et mon quotidien était une torture. Et une jour, j’ai pris la décision de passer par les urgences car j’allais très mal et que mon gastro-entérologue n’entendait pas ma douleur. Je suis restée 1 mois et demi hospitalisée. J’ai subi divers examens. J’ai rencontré une gastro-entérologue extra, qui m’a entendue, qui m’a rassurée et qui a testé des traitements plus adaptés. Aujourd’hui je suis en rémission. Hélas, au niveau alimentaire, certains aliments sont bannis et je fais encore quelques rechutes ponctuelles. Mais, ça valait le coup d’être coincée à l’hôpital un certain temps mais de trouver quelque chose qui fonctionne sur moi; Car chacun est différent et ne répond pas de la même façon aux traitements.
Cordialement,
Sandrine

Hachette44 - 22/12/2019 à 09:06

Bonjour
Mon fils a 13 ans. Il ne mange presque plus depuis 6 mois 1/2 avec douleurs permanentes de tiraillements dans l’hypochondre droit (début de crise fin mai : 15 jours après un traumatisme cranien).
Au mois de septembre, il a fait une analyse de selle qui était au dessus de la normale. Le pédiatre nous a dit que cela arrivé mais que cela n’était pas grave dû fait que les autres dxens étaient normaux.
Au mois d’octobre, fibroscopie qui a détecté une petite gastrite.
Au mois de novembre, il a été hospitalisé pendant 15 jours. Les médecins lui ont fait passé une écho abdominale et rénale, un IRM des voies biliaires. Il n’y avait rien. Prise de sang : taux de créations un peu au-dessus de la normale.
Au bout des 15 jours d Hospitalisation, les médecins nous ont dit qu’il n’était pas mal de et qu’il ne mettait pas sa vie en danger puisqu’il n’avait pas un im entre 13 et 14 (imc 15.42). Donc c’était psychologique.
Au mois de décembre, il a fait une nouvelle analyse de selle qui est 2,5 fois plus élevée sue celle du mois de septembre.
Par conséquent, mon fils doit passer une entero-irm.
Symptômes de mon fils : douleurs de tiraillements permanents à l’hypochondre droit avec des crises plus intenses par moments, amaigrissement, fatigue, mal de partout, dû mal à aller à la selle, il ne mangé presque pas (avec un blocage sur la nourriture).
D’après vous, peut il avoir la maladie de crohn ou une autre maladie inflammatoire de l’intestin ?
Avez-vous eu à peu près la même chose ? Ou votre enfant ?
Comment faire pour l’aider ? Faut-il le forcer à manger ?
Merci d’avance.

3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)

Inscription

    Inscrivez-vous à notre newsletter !