Les traitements

Déclenchement RCH et arrêt du tabac – et si c’était les nicorettes?

Lancé par Anonymous5d0e909d25a69 - Dernier message le 24/02/2020 à 12:47
réponses
3
Vues
1 142
nata - 24/02/2020 à 12:47

Pour ma part, je fumais un peu à l’adolescence. J’ai arrêté qd je suis tombée enceinte et j’ai développé une RCH. Ça a duré plusieurs années.J’ai repris la cigarette suite à mon divorce et curieusement plus aucun troubles. J’ai voulu arrêter de fumer il y a 3 mois et rebelotte. Tout est revenu. J’ai décidé de reprendre une cigarette par jour pour voir. Le lien entre la cigarette et la rectocolite sont pour moi évidents.

Anonymous54a044b566a02 - 17/12/2019 à 17:34

Bonjour
J’ai moi même arrêté de fumer et deux ou trois ans plus tard en 2004 j’ai développé la RCH,qui mal diagnostiquée m’a value une pancolite aigue,j’ai refusé l’opération d’ablation du colon,et changé mon d’hopital ,de médecin et de traitement pour une injection de rémicade.Après une petite rechute,tout va maintenant bien…. depuis;;;; 14 ans ,je continue le remicade toute les 10 semaines et j’interroge souvent mon médecin pour arrêter,mais le principe de précaution le fait hésiter.Je pense tout simplement que la nicotine empêche le développement de la maladie et beaucoup pensent comme moi
Merci de vos retours et joyeuses fêtes

bahdahboom - 19/11/2019 à 13:18

C’est intéressant, faudrait qu’on en discute.
Pour ma part, j’ai arrêté le tabac grâce à la vape en mars 2018, je pense que la maladie était déjà là, dans le silence de la physiologie. Ma RCH à commencée à donner des signes sérieux en avril 2019 et le diagnostique posé en septembre.

Anonymous5d0e909d25a69 - 22/06/2019 à 22:52

Bonjour à tous,
Je suis nouvelle sur ce forum et je suis atteinte d’une forme de RCH (rectite) depuis environ 2 ans.
A la lecture de nombreuses discussions, je me suis aperçue que mon histoire ressemblait fortement à celle de beaucoup d’entre vous.
Ma maladie s’est déclenchée à l’arrêt du tabac, alors que je prenais des nicorettes (pastilles, chewing gum, de marques diverses). J’avais constaté que les nicorettes me donnaient de fortes douleurs, des diarrhées, etc. mais comme je tenais vraiment à ne pas reprendre la cigarette, j’ai continué pendant longtemps, trop longtemps. Au bout d’un an et demi de gommes en tous genres, j’ai commencé à avoir du sang dans mes selles et la maladie s’est développée.
Là où je n’ai pas de doute, c’est que les nicorettes détruisent la flore intestinale (effet immédiat de diarrhée et de douleurs, constaté également par d’autres personnes de mon entourage qui ont testé lors de leur arrêt du tabac).
Au final, mon interrogation est la suivante: pensez-vous que ce soit l’arrêt du tabac en lui même qui puisse provoquer ces effets ou plutôt les substituts que bon nombre d’entre nous ont pu prendre lors de leur sevrage?
Dans mon cas, j’avais arrêté la cigarette quelque années auparavant durant 1 an sans substitut et je me portais à merveille. C’est lors du second (et définitif) arrêt que les ennuis ont commencé, en prenant des substituts à haute dose et sur une longue période (plus d’1 an).
Tous vos retours d’expériences sont les bienvenus!
Je serais également curieuse de savoir (pour invalider ma théorie) si certains sont tombés malades alors qu’ils avaient arrêté sans substitut de nicotine.
Bon courage à tous et merci d’avance pour vos retours.

4 sujets de 1 à 4 (sur un total de 4)

Inscription

    Inscrivez-vous à notre newsletter !