Au bloc

Des douleurs abdominales d’origines inconnues

Lancé par Jeremie84-8910 - Dernier message le 24/05/2020 à 00:14
réponses
10
Vues
2 243
TimothyN - 24/05/2020 à 00:14

Bonsoir jeremie, ou en êtes vous aujourd’hui, est-ce que vos douleurs sont passées ? J’ai à peu près les mêmes symptômes que vous depuis bientôt 2 ans. J’aimerais pouvoir m’en sortir une bonne fois pour toute avec ces douleurs !

pierre-11130 - 28/04/2018 à 19:19

Führerschein in Deutschland KONTAKT:(heinz47@protonmail.com)

Schnell einen Führerschein bekommen

KONTAKT: (heinz47@protonmail.com)

wie auf der Website für weitere Informationen gezeigt

https://schnellerfuehrerschein.com/

Wussten Sie, dass es möglich ist, online einen deutschen Führerschein zu erwerben?
Es gibt eine Möglichkeit, Zeit zu sparen, Geld und Energie für jeden zu sparen, der einen deutschen Führerschein erwerben möchte.

https://schnellerfuehrerschein.com/sample-page/

Wenn Sie bereits ein Auto oder ein anderes Fahrzeug fahren können, sei es ein Leicht- oder ein Schwerlastfahrzeug, müssen Sie nicht in eine Fahrschule gehen.
Es gibt einen Prozess, durch den Sie leicht einen Führerschein erhalten können.
 
Sie erhalten den Führerschein ohne schriftliche Prüfungen oder praktische Prüfungen.

In einer Fahrschule eingeschrieben oder nicht, werden sie sich um alle Prozeduren kümmern.

Seien Sie versichert, der Prozess ist legal, aber sehr technisch. So können nur Experten unter solchen Bedingungen Ihren Führerschein erwerben. Sie müssen lediglich die erforderlichen Dokumente bereitstellen und auf die Zeitbeschränkungen warten, bis Ihr Dokument an Ihre Privatadresse geliefert wird.

Auf der folgenden Seite finden Sie detaillierte Erklärungen zum Online-Kauf eines Führerscheins.

Es gibt bestimmte Bedingungen für den Prozess,
Es hängt von Ihrem Alter, der Art des Führerscheins und vielen anderen Bedingungen ab

Besuchen Sie die Website unten für weitere Informationen.

https://schnellerfuehrerschein.com/

Führerscheinpunkte
Kaufen Sie einen Führerschein,
Kaufen Sie einen deutschen Führerschein,
Echter Führerschein,
Kein Führerschein gekauft,
Wie man einen Führerschein kauft,
Führerschein online
Führerschein medizinischer Rat
Legaler Führerschein,
Holen Sie sich schnell einen Führerschein,
Führerschein Mindestalter
Führerscheinpreise,
Führerschein wie funktioniert es
Erneuerung des Führerscheins,
Führerscheinpreis,
beschleunigter Führerschein wie viel kostet es
wie man Führerschein online bezahlt
ab welchem ??Alter der Führerschein beginnt

MARY-9836 - 04/04/2018 à 03:31

Je suis soignée depuis un an, d’une RCH qui n’est pas réellement diagnostiquée, je suis sous pentasa 4g par jour et cortisone 40 mg avec diminution depuis le mois de janvier 2018. J’ai fait déjà une tentative de diminution de cortisone avec douleurs de nouveau très intense et diarhées. Je sors d’une visite de GASTRO et je suis un peu déçu car je lui dit qu’avec une dose de 40mg, j’ai mal et il m’a prescrit de nouveau le pentasa 4g par jour, avec débridat et spasfon doliprane si douleur et de diminuer la cortisone jusqu’à l’arrêter. Et si je recommence des douleurs intenses avec diarhées, il faut que je le recontacte. Un peu ras le bol, j’ai l’impression que je ne suis pas entendu de mes douleurs qui ne sont pas facile à gérer. Merci pour vos conseils.

Virginie87-2778 - 27/01/2018 à 00:13

Bonjour Jérémie,

Je connais l’enfer des douleurs que tu décris. J’ai une RCH depuis 13 ans et des douleurs depuis autant de temps. J’ ai fini par avoir une colectomie totale en décembre 2015. Aujourd’hui je suis stomisée. Jamais on a su l’origine de mes douleurs ni les traiter. Environ 1 an après mes opérations j’ai commencé à aller mieux, sauf que j’ai fait des occlusions. Depuis il y a des hauts et des bas, c’est compliqué car j’ai déjà eu 6 opérations.
As-tu déjà été opéré? Ta sténose est elle toujours là ?
Avec le temps j’ai compris que mes douleurs étaient probablement liées à des sub occlusions. J’ai moi aussi longtemps été traitée pour des douleurs neuropathiques et je prenais de l’oxycodone pour diminuer l’intensité des douleurs.
Ce sont quelques pistes mais si c’est comme moi, il y a peut-être un problème mécanique même si les examens ne donnent rien.
Bon courage et n’hésites pas si tu as besoin.

GaelleG-9198 - 07/01/2018 à 17:52

Jeremie,
Je sais que ce n’est pas simple, personne ne pourra dire le contraire. On ne s’habitue jamais à la douleur.
Mais tu ne peux pas baisser les bras et laisser le mal gagner. Fous-lui sa raclée à celui-là!
Continue à voir de nouveaux spécialistes qui ne te connaissent pas, et dis leur de se bouger les fesses une bonne fois pour toute!
Je me suis un peu renseignée sur les douleurs neuropathiques. Si c’est vraiment la cause de ta douleur, sais-tu qu’il y a un Professeur en médecine de la douleur à Paris? Spécialisé en douleurs neuropathiques où il prescrit des traitements adaptés, et où ils viennent de concevoir un nouveau traitement pour les patients chez qui les médocs de base ne marchent pas.
Voici le lien si tu veux y jeter un coup d’oeil: http://hopital-lariboisiere.aphp.fr/plus-de-details-sur-les-services-de-soins/medecine-de-la-douleur-medecine-palliative-lariboisiere/
Courage, tiens bon. Ecris nous quand tu en as besoin !

hamo-2039 - 07/01/2018 à 14:48

Jérémie84 , Alex79 et GaelleG vous ont donné des renseignements précieux me semble-t-il . Prenez-les en compte et essayez d’en parler avec votre gastro . Vous voyez qu’il y a des solutions !
Courage Jérémie car il faut avancer !

Jeremie84-8910 - 05/01/2018 à 17:05

Bonjour Gaelle,

J’ai eu le droit à la totale : une dizaine d’endoscopie, colo fibro, vidéo capsule, entéro irm, etc.
Et le Crohn est stable depuis près d’un an, mais pas vie.

Mes douleurs chroniques sont toujours là, situées sur le ventre, tout autour de la zone ombilicale, englobant quasi tout mon ventre. Je ne vis plus du tout, je ne peux même pas sortir de chez moi. Ces douleurs, viennent récemment d’être diagnostiquées comme neuropathiques. Après une centaine de RDV avec différentes médecins (neurologue, psychiatre, des généralistes, des internes,etc.) et sophrologues (Hypnotiseurs, psychologues, acupuncteur, énergéticien, magnétiseur, osthéo, kiné, naturopathe, etc.). Rien ne m’a apporté du soulagement. Si ce n’est les morphiniques en quantité énorme et surtout, à présent, je suis à la dose maximale (fentanyl, oxycodone, oxycontin….) en du tramadol, anti dépresseurs, anti épileptiques et anxiolytiques (traitements habituels pour les douleurs neuro), on a aussi testé le TENS, la musicothérapie et d’autres. Toutefois, ça diminue que de très très peu l’intensité mois, de la douleur. Et je vais éviter de parler des centres anti douleurs (délai de rdv supérieur à 8 mois, on essaie un traitement, on vous relâche, vous revenez 3 mois après, un nouveau traitement, on vous relâche, etc.). Je ne vais pas non plus parler de l’hôpital, où l’on vous relâche sous peine que vous occupez un lit et qu’on ne peut rien faire de plus pour vos douleurs (ce qui est la vérité en plus).

Ma qualité de vie ne s’est pas du tout améliorée. Pire dirais-je, je suis en mode survie. Je vous passerai les détails.
J’ai dû abandonner mes études d’ingénieurs, mon travail, tout. J’ai contacté la MDP pour avoir une aidé financière et ménagère. Tout m’a été refusé sous motif suivant : Le statut médical du patient n’est pas stabilisé.

Voilà, donc, je ne fais que répondre et vous dire l’évolution des choses. Concernant mon Crohn plus de poussées (mais je m’en fiche à présent, c’est le dernier de mes soucis) deps la combo thérapie (rémicale imurel). Ce que je vivais (et vis encore) avec le Crohn n’est absolument rien comparé à ce que je vis (ou plutôt ne survie) avec ces douleurs neuropathiques.

Et lorsque ma famille ou plutôt d’autres proches (car je suis orphelin) me disent de garder espoir, ou me disent (ça va ?) ou encore me disent que ça va s’améliorer, bah ça ne m’apporte, au contraire, aucun réconfort. J’ai préféré m’isoler, de toute façon, plié de douleurs, répondre au téléphone, ou aller sur l’ordinateur et plutôt chose rare.

Donc voilà.
Merci quand même pour votre message…

Bonne chance à vous tous.

GaelleG-9198 - 05/01/2018 à 16:32

Bonjour Jérémie,
J’ai moi aussi une maladie de Crohn depuis 10 ans maintenant. J’ai dû me faire opérer pour être tranquille car j’étais pareil que toi: des douleurs à longueur de temps même la nuit, rien ne fonctionnait ( HUMIRA, REMICADE,PENTASA,IMUREL)et la seule chose qui me soulageait quelques heures était le Dafalgan codéine. Je commençais à déprimer. Mais depuis cette opération il y a trois mois, je vis très bien!
Les médecins t’ont-ils fait passer une coloscopie? et scanner? et ton taux de CRP (inflammation) est-il bon?
Courage, et ne perd pas espoir 🙂

Alex79-9101 - 10/02/2017 à 15:03

Salut Jérémie, je m’appelle Alexandre j’ai 19 ans et j’ai une RCH, je sais que ce n’est pas tout-à-fait comme la maladie de Chron mais je connais les douleurs que tu décrit ici ! Je suis passer par là aussi, j’en suis à ma 2ème opération (la plus dûr) et j’ai eu les même douleurs que toi, par chance elle commence à passer et ce font plus rares !
Je ne sais pas si ça pourra t’aider mais personnellement lorsque ces douleurs me vienne je prends du Spasfon avec un Doliprane ça passe au bout d’une heure !

Bref je ne peux pas t’aider « sérieusement » mais si tu as besoin de parler, je suis là et je te comprend !

Bon rétablissement
Alex

Jeremie84-8910 - 09/02/2017 à 19:34

Bonjour,

Je m’appelle Jérémie, j’ai 23 ans, j’ai une maladie de Crohn depuis 2015.
J’ai dans un premier temps été traité par HUMIRA et depuis fin 2016 par REMICADE + IMUREL face à l’échec de l’HUMIRA.

Alors, ce commentaire est assez alarmiste. Je suis réellement perdu. Je n’en peux plus.
Depuis, début octobre 2016, j’ai des douleurs abdominales (zone autour du nombril) insupportables. Les douleurs sont comme lacinantes, perforantes, commet si l’on creusé mon intestin…

Ces douleurs ne s’arrêtent jamais. Je n’arrive presque plus à dormir (1 nuit sur 2), j’ai des difficultés à rester debout trop longtemps et à faire des activités, je ne peux plus me concentrer car la douleur prend le dessus, en fait, je ne peux plus faire grand chose. C’est un vrai handicap.

J’ai vu plusieurs gastro-entérologues et médecins dans des hôpitaux de la région PACA. Ils n’ont pas su se mettre d’accord quant à l’origine des douleurs. J’ai finalement fini par me faire hospitalisé au CHU d’Avignon, début janvier 2017, car j’en pouvais plus de tourner en rond.

Après endoscopie + IRM, ils ont pu visualiser une sténose et des ulcères au niveau de la anse terminale, mais rien de sévère à priori (l’endoscope passait facilement dans l’iléon). Je commence à désespérer, ça fait un mois que je suis à l’hôpital et ils n’arrivent pas à mettre le doigt sur ce qui me fait mal.

Je suis normalement quelqu’un de très calme, mais là, je commence réellement à paniquer. Ces douleurs ont détruit ma vie, et me la détruisent encore… Et maintenant, les médecins ne savent plus quoi me dire…

SVP, si quelqu’un à déjà vécu ça, j’ai vraiment besoin d’en parler. D’en savoir plus. J’ai vraiment peur à présent. De plus, je n’ai personne pour m’accompagner dans cet enfer. Je perds ma combativité…

Je vous en prie, s’il y a quelqu’un qui m’apporter des réponses ou son expérience…

Douloureusement,
Jérémie

PS : Je fais un double post, pour la présentation du commentaire qui était trop lourde et pour le pseudo mis-à-jour, un modérateur pourrait-il supprimer le précédent ? Merci !

Jeremie84-8910 - 09/02/2017 à 19:26

Bonjour,

Je m’appelle Jérémie, j’ai 23 ans, j’ai une maladie de Crohn depuis 2015.
J’ai dans un premier temps été traité par HUMIRA et depuis fin 2016 par REMICADE + IMUREL face à l’échec de l’HUMIRA.

Alors, ce commentaire est assez alarmiste. Je suis réellement perdu. Je n’en peux plus.
Depuis, début octobre 2016, j’ai des douleurs abdominales (zone autour du nombril) insupportables. Les douleurs sont comme lacinantes, perforantes, commet si l’on creusé mon intestin…
Ces douleurs ne s’arrêtent jamais. Je n’arrive presque plus à dormir (1 nuit sur 2), j’ai des difficultés à rester debout trop longtemps et à faire des activités, je ne peux plus me concentrer car la douleur prend le dessus, en fait, je ne peux plus faire grand chose. C’est un vrai handicap. J’ai vu plusieurs gastro-entérologues et médecins dans des hôpitaux de la région PACA. Ils n’ont pas su se mettre d’accord quant à l’origine des douleurs. J’ai finalement fini par me faire hospitalisé au CHU d’Avignon, début janvier 2017, car j’en pouvais plus de tourner en rond. Après endoscopie + IRM, ils ont pu visualiser une sténose et des ulcères au niveau de la anse terminale, mais rien de sévère à priori (l’endoscope passait facilement dans l’iléon). Je commence à désespérer, ça fait un mois que je suis à l’hôpital et ils n’arrivent pas à mettre le doigt sur ce qui me fait mal. Je suis normalement quelqu’un de très calme, mais là, je commence réellement à paniquer. Ces douleurs ont détruit ma vie, et me la détruisent encore… Et maintenant, les médecins ne savent plus quoi me dire…

SVP, si quelqu’un à déjà vécu ça, j’ai vraiment besoin d’en parler. D’en savoir plus. J’ai vraiment peur à présent. De plus, je n’ai personne pour m’accompagner dans cet enfer. Je perds ma combativité…

Je vous en prie, s’il y a quelqu’un qui m’apporter des réponses ou son expérience…

Douloureusement,
Jérémie

11 sujets de 1 à 11 (sur un total de 11)

Inscription

    Inscrivez-vous à notre newsletter !