Vivre . Bouger avec

Jour de carence

Lancé par Moomin - Dernier message le 26/07/2018 à 15:58
réponses
4
Vues
1 674
valerie - 26/07/2018 à 15:58

Bonjour je suis d accord avec vous ce jour de carence c pas normal pour les gens qui sont malades ma fille a une rch tous les mois elle doit faire des perfusions de fer mais pendant ces heures de travail sinon on lui déduit un jour de carence donc elle prend obligatoirement conge

vent du sud - 09/02/2018 à 17:03

bonjour ,
Entièrement d’accord avec vous 2, mais il faudrait une bien plus grosse mobilisation pour faire bouger les choses ..

Comment se fait il , qu’il n’y ai que 2 personnes qui revendiquent , je ne parle pas de moi ,car je suis retraitée de la fonction publique territoriale et opérée RCH , donc plus besoin de congé, mais je comprends très bien votre désarroi et regrette vivement que des personnes malades travaillant dans le privé comme ds de public ne se sentent pas concernées . meme combat pour tous !!!!! faudrait pas baisser les bras et attendre tranquillement que le pire arrive , ce sera trop tard .

Je souhaite de tout mon cœur que votre cri soit entendu par l’AFA , et que d’autres personnes concernées par cette lamentable situation , viennent déverser leur colère , au moins sur le forum .

A bientôt

lynette - 09/02/2018 à 14:06

Bonjour, je suis fonctionnaire d’Etat et atteinte d’une RCH. Je dois me rendre à l’hôpital tous les mois pour avoir mon traitement (inflectra). Je suis tout à fait d’accord avec Moomin avec la mise en place du jour de carence début janvier. Je trouve inadmissible que dans notre cas nous soyons impacté. Je suis obligée de poser un RTT à chaque fois pour aller à l’hôpital sinon je perds un jour de salaire par mois….toutefois j’attends que les textes officiels concernant la fonction publique paraissent car, normalement dans le cadre d’une ALD, un seul jour de carence serait appliqué pour 3 ans ….Mais effectivement il faut être sûr que notre maladie figure bien sur cette liste d’ALD sinon ça serait le pompom…Par contre, dans ton cas, Moomin, renseigne-toi sur le congé longue maladie fractionné (valable 3 ans que tu peux prendre quand tu as besoin) propre à la fonction publique car tu peux y prétendre si tu as une mutuelle ou prévoyance qui te garantie le maintien de ton salaire après la première année. Dernière question: comment font les fonctionnaires qui sont à 35 h et qui n’ont pas de RTT, obligé de prendre sur ses CA et donc plus de congé pour partir en vacances ?? Merci à l’AFA de prendre ces informations en compte. Si quelque chose peut-être fais pour que nos droits soient défendus.

vent du sud - 20/01/2018 à 19:27

j’espère que l’AFA va entendre ton ( notre) cri , elle en a déja entendu bcp et je vais dire heureusement que nous l’avons …En passant je remercie infiniment l’association pour tout ce qu’elle peut faire pour nous aider ( entyvio et ).
Je comprends tres bien ta colère , mais faut le dire haut et fort , les personnes qui pondent les « circulaires » sont déconnectées de la réalité c’est tout à fait ça…
J’espère
que les modérateurs vont transmettre ton message,
que l’AFA va se battre ( oui encore ) et que » privé » comme » fonction publique » auront un résultat positif . La vie n’est pas un long fleuve tranquille ….
Moomin fait confiance a l’AFA et reviens nous parler de ta colère , ça ne peut que te faire du bien et sais t’on jamais espérons tous un resultat positif …
A bientot moomin.

Moomin - 19/01/2018 à 17:20

Bonjour,

Mon post fera peut être sourire ou énervera les salariés du privé… néanmoins le retour du jour de carence dans la fonction publique me donne envie de hurler et me désespère à la fois.
Une vague exception a été intégrée pour les ALD mais le projet de circulaire qui vient de sortir indique que les ALD concernées ne sont pas celles figurant dans la liste présente dans le code de la sécurité sociale. On se demande bien desquelles il s’agit…
Par ailleurs, l’exception est limitée à 3 ans… Très cohérent en cas de maladie chronique…
Encore une fois, c’est la double peine pour nous: être malade et avoir des pertes de salaire à chaque absence. J’avoue être particulièrement remontée car je vais entamer un essai thérapeutique, ce qui veut dire de très nombreux jours d’absence isolés et une perte de salaire à chaque fois, ou sacrifier mes congés dont j’ai besoin pour me reposer et justement éviter d’être en arrêt….
Comme pour le reste, comme je le disais, c’est toujours la double peine: être malade + ne pas pouvoir avoir d’enfants ou avoir des difficultés à en avoir, être malade + ne pas avoir de vie sociale, être malade + ne pas pouvoir acheter un bien car on ne veut pas assurer votre prêt, parfois être malade + ne pas trouver de conjoint, et être malade + ne pas pouvoir travailler…
Bref je trouve cela encore et toujours profondément injuste, et déconnecté des réalités…
Il vaut mieux pénaliser tout le monde par un telle mesure que sanctionner les gens qui abusent.
Mon cri va également en direction de l’AFA pour qu’il y ait une mobilisation sur ces questions qui impactent notre vie de malades.

5 sujets de 1 à 5 (sur un total de 5)

Inscription

    Inscrivez-vous à notre newsletter !