Vivre . Bouger avec

questionnement un peu naif sur l’alimentation

Lancé par supernacho008 - Dernier message le 18/09/2018 à 11:43
réponses
3
Vues
1 675
Kaplen - 18/09/2018 à 11:43

Bonjour,
Personnellement (j’ai une RCH depuis presque 4 ans maintenant) je sais qu’un bon gros repas type restaurant/fêtes de fin d’année va soit renforcer les crises quand je suis en crise, soit me faire rechuter quand je suis en rémission.
J’ai également remarqué que le psyllium avait un effet positif (améliore mon transit, diminue les fermentations et les gaz et donc l’acidité intestinale) donc j’en prends qu’en j’en ressens le besoin. Par contre j’évite d’en prendre pendant des périodes prolongées pour éviter que mes intestins s’adaptent de trop et que ça ne fasse plus effet.
De toutes les études épidémiologiques que j’ai pu lire sur alimentation et RCH, la majorité disent qu’une alimentation équilibrée (dans le sens riche en légumes et fruits, riche en acides gras oméga 3 – source lin, caméline, poissons gras… et en antioxydants) était vraiment associée à un risque diminué de rechutes. L’effet délétère de l’alcool n’est pas systématiquement observé, mais personnellement j’essaye d’éviter au maximum parce que l’alcool c’est vraiment pas top pour la survie de nos pauvres cellules intestinales qui sont déjà bien abîmées (et ça ne doit pas avoir un effet super sympa sur le microbiote intestinal non plus).
Du coup maintenant j’essaye en majorité de viser des aliments qui sont connus pour être bons pour la santé, plutôt anti-inflammatoires (source de vitamine E, d’anti-oxydants, d’acides gras oméga-3, de sélénium…) et d’éviter les surcharges (sucres, graisses bien saturées, j’ai lu que l’acide myristique, présent en grande quantité dans certains laitages mais également dans l’huile de palme et de coco, pouvait avoir un lien avec les crises de RCH) alimentaires pour ne pas stresser le système digestif déjà bien perturbé. De mon côté les légumineuses (lentilles, haricots blancs etc…) sont à proscrire car je n’arrive pas à les digérer. Après chacun est différent, mais je pense que les grandes tendances se vérifient quand même chez tout le monde. Et qu’une alimentation équilibrée riche en fibres facilement digestibles (on évite les fermentations indésirables), en vitamines et minéraux, en anti-oxydants et oméga-3, et pauvre en acides gras saturés, en sucres simples et en alcool (pro-inflammatoires) est déjà une bonne base pour soutenir le microbiote et la santé intestinale.

nanou23 - 17/03/2018 à 19:48

bonjour, il est vrai qu’il est difficile de gérer tout ça. Moi ma RCH est réapparu depuis mars 2017 et la je suis sous 2gr per os de pentasa et je m’étais un suppo d’1gr pentasa tous les 3 à 4 jours ,j’ai été bien pendant 2mois et demi et je ne faisais pas attention à mon alimentation mais là depuis 1 semaine les saignements sont revenu avec ballonnement et brulures au ventre ,ma gastro m’a dit de remettre un suppo un jour sur deux et de voir sur 8 à 10 jours avant d’en remettre tous les jours. Cependant je suis perdu car je ne sais pas quoi manger, je n’ai pas de diarrhée mais je pense qu’il faut manger peu mais quoi,???

supernacho008 - 17/03/2018 à 10:21

Je précise tout de même qu’il m’arrive malheureusement d’avoir aussi des diahrées très liquide que j’arrive parfois à soulager en prenant du psyllium blond (enfin je pense qe le psyllium m’aide mais je ne peux pas le certifier…)

supernacho008 - 17/03/2018 à 10:18

Bonjour à tous.
Je suis atteins d’une RCH depuis 2002. J’ai toujours été sous pentasa (suppo en traitement de fond plus granulé 1 à 2g en cas de glaires). Durant toutes ces 16 années je n’ai pas eu d’importants saignements. Pour moi c’était plutôt diahrées, mucus et glaires, forts ballonnements et par moment du sang. Suite à ma dernière coloscopie (décembre 2016) mon gastro (qui me suit 2002) m’a dit « si je ne connaissais pas vos antécédents de RCH jamais je ne pourrai deviner que vous avez cette maladie. En effet je n’avais plus de sang depuis pas mal de temps (simplement diahrées, ballonnements, mucus…)
Malheureusement depuis quelques temps cela va moins bien. J’ai eu bcp de stress ces derniers temps voire même de l’anxiété (décès brutal de mon père, souci de couple, changement de changer de travail à venir…) et il est vrai que je ne contrôle pas trop mon alimentation (bien que je ne mange pas de produits industriels et que je privilégie le bio) . Depuis décembre 2017 Les saignements sont réapparus d’abord de façon ponctuelle puis de façon plus régulière. j’ai revu le gastro fin janvier qui m’a passé le dosage de pentasa à 4g plus le suppo le soir.

Jusqu’alors le pentasa avait agi rapidement chez moi, voilà 1 mois que je suis à 4G et toujours peu de résultats. J’ai toujours glaires et des saignements qui apparaissent et qui repartent. En général je saigne le matin puis ça va en s’atténuant dans la journée. Je n’ai pas de douleurs, et les selles sont molles et glaireuses. Je dois aller aux toilettes plusieurs fois/jour parfois pour évacuer que des glaires et je reste avec cette sensation d’avoir encore besoin d’aller à la selle. Durant le mois qui vient de s’écouler il met arrivé de ne pas saigner durant toute une journée et de n’avoir que des glaires mais ça finit toujours par revenir. Peut être l’effet Pentasa
Par exemple depuis mardi les saignements s’étaient arrêtés (3 jours !!!), je faisais toujours des glaires plusieurs fois par jour mais j’étais quand même optimiste depuis qq jours… et puis hier patatra. Le midi j’étais invité au restaurant, un repas copieux (viande en sauce, fromage, dessert) que j’ai accompagné de deux verres rouges. En fin d’après midi pas de diahrées mais évacuations de glaires et de sang direct!!! et ce matin de nouveau sang dans les selles et glaires… le moral est touché! en revanche pas de diahrées mais selles longues et fines.
Jeudi je dois passer une coloscopie courte (sans anesthésie). Mon gastro me dit que l’inflammation a tjs était basse alors il préfère pour l’instant éviter la colo complète sous anesthésie. (j’en avais fait une complète il y a juste un an et demi).
Est ce que chez vous aussi le fait de boire du vin rouge ou faire un repas copieux (viande en sauce, fromage, dessert..) peut avoir des conséquences aussi rapide. Pas de diahrées mais glaires et sang direct quelques heures après???

4 sujets de 1 à 4 (sur un total de 4)

Inscription

    Inscrivez-vous à notre newsletter !