Les traitements

RCH et BRÛLURES INTENSES

Lancé par photovoltaique - Dernier message le 16/05/2018 à 09:11
réponses
8
Vues
2 002
photovoltaique - 16/05/2018 à 09:11

Hier soir j’ai dû ressortir la bouillote, je suis désespérée, je me demande si je refais une poussée de RCH ou une nouvelle diverticulite. Je vais essayer le bouillon, merci du tuyau

Cognitiv - 13/05/2018 à 23:26

Bonjour.
Les brûlures intenses étaient un symptôme de crise pour moi. Ca plus le reste (diarrhées, sang, etc.).Je n’ai jamais rien trouvé pour calmer ces douleurs, même si l’on ne mange plus cela continue et détruit le moral. Disons que j’ai faillit opter pour la solution radicale il y a plusieurs années, mais j’ai eu la chance de bien réagir à l’imurel.
Doliprane et dodo. Ca calmait très légèrement. ce qui marchait le mieux pour moi était de boire 1L de bouillon très salé le plus rapidement possible. Ca nettoyais un peu. Cordialement

photovoltaique - 21/03/2018 à 08:57

Bon…. Je reviens vers vous sans apporter de réponse concrète, malheureusement. Je devais passer une échographie de contrôle pour ma RCH et je me suis retrouvée au scanner pour éclaircir une zone d’ombre sur l’écho: il s’avère que j’ai fait une diverticulite récemment , probablement quand j’avais ces brûlures intenses, et que je ne m’en suis même pas rendu compte. Pourtant quand j’en fais une d’habitude je n’ai AUCUN doute sur ce qu’il m’arrive 🙁 Enfin bref, me voilà soignée pour une diverticulite, difficile de faire croire au médecin que mes brûlures venaient d’ailleurs. A ma question « quoi prendre en cas de douleur insupportable? » j’ai eu droit à de l’Xprim….

CATHY18 - 15/03/2018 à 15:51

HIhihi …Tu as raison et en plus,on fait le plein de vitamines D ……
Bon courage à toutes et à tous .

photovoltaique - 15/03/2018 à 14:24

Alors vivement l’été pour aller se mettre le ventre au soleil? 🙂
Gardons l’humour…… les jours où c’est possible.

CATHY18 - 15/03/2018 à 10:23

Coucou ,
J’ai constaté aussi que bain chaud et aussi sauna me soulagent alors qu’aucun médicament ne le fait .Pas vraiment d’explications …..
Bon courage à tous .

photovoltaique - 14/03/2018 à 17:15

Merci pour votre témoignage, je me sens moins seule. En vue de ma consultation j’ai fait la liste de tout ce que mon généraliste m’avait prescrit (en vain) avant que je sois diagnostiquée: spasfon, débridat, météoxane, météospasmyl et même un médicament espagnol: le spasmoctyl. Peut-être l’un d’entre eux pourrait vous aider?
Instinctivement j’ai opté pour la bouillotte hier soir, même si intellectuellement je trouve bizarre de mettre du chaud pour calmer une inflammation. J’ai pourtant vu une petite amélioration , donc à refaire dès que possible; tant pis si ça ne me semble pas logique.
J’espère avoir plus de pistes la semaine prochaine, donc affaire à suivre et bon courage.

EMMAdu13 - 14/03/2018 à 16:28

Les brulures que vous décrivez je les connais bien puisque c’est ce que je vis depuis bientôt 3 mois. L’intérieur de l’intestin en poussées est « brulé », rouge, sanguinolent et les douleurs sont donc à l’image d’une brulure de la peau. très douloureuses. Pour ma part, quasiment rien ne me soulage à part une bouillotte sur le ventre qui apaise un peu, du doliprane, du spasfon( bof). Si vous avez un remède miracle au moins pour soulager, je suis preneuse.

photovoltaique - 12/03/2018 à 16:18

Bonjour
quand je parcours ce forum et que je vois les difficultés et les symptômes des uns et des autres je suis presque gênée de venir exposer mes petits problèmes, mais j’ai besoin d’aide. On m’a diagnostiqué une RCH modérée en 2016, douloureuse et un peu handicapante parfois mais je mène une vie pratiquement normale. Après avoir été sous Pentasa, on m’a mise sous Fivasa per os + Rowasa suppo. Et rajouté 12 semaines de cortisone. Depuis que j’ai arrêté la cortisone, les symptômes reviennent, dont un en particulier : des brûlures intenses dans tout le bas ventre qui me donneraient envie de m’arracher les boyaux à mains nues. Le médecin qui me suit ne m’a jamais rien donné pour calmer ces brûlures à part de l’inipomp, mais sans résultat. Je voudrais savoir si certains d’entre vous ont les mêmes symptômes (différents des douleurs ressenties également) et si on a trouvé de quoi les calmer. J’ai rv la semaine prochaine pour une consultation et une échographie, j’aimerais pouvoir lui suggérer le nom d’un médicament, lui a l’air de penser que ces brûlures sont d’origine gastrique mais j’en doute. Merci par avance pour votre aide.

9 sujets de 1 à 9 (sur un total de 9)

Inscription

    Inscrivez-vous à notre newsletter !