Vivre . Bouger avec

Recherche gastro spécialisé post AIA

Lancé par Anonymous57fb4798b72aa - Dernier message le 30/10/2019 à 19:30
réponses
2
Vues
696
Samusz - 30/10/2019 à 19:30

Bonjour,
– Si les douleurs sont très courantes / fortes ou invalidantes il est parfois possible d’avoir accès à un Sce de traitement de la douleur, spécialisé. Ils ne font pas trop de « pub » et il faut passer par son galiste généralement.
– Pour autant (dans mon cas et peut-être le vôtre ?), je dois dire que la route est longue dans la compréhension par les gastros et les chirurgiens des douleurs et de leur traitements (qui ne soit pas juste symptomatique tels que prescriptions d’analgésiques). Si les diarrées sont en cause, le chir redirige vers gastro sans plus de questions et le gastro (pour mon cas ATTN) a prescrit augmentation du dosage de loperamide et de créon ainsi que liryxa (non remboursé) et d’autres trucs sans effets notoires.

Anonymous583ed7a97780c - 25/10/2019 à 08:41

Bonjour,

Excellente question. Après mon AIA (en 2008, à 47 ans), mon gastro (qui me suivait depuis 20 ans) m’a indiqué préférer que je sois dorénavant suivi directement à l’hôpital. C’est donc ce que j’ai fait. Je pense que c’est la meilleure solution, effectivement. Les pochites et autres réjouissances post-AIA sont relativement peu connues des gastros de ville. Je vous suggère donc de prendre un RDV au CHU de Monpellier et d’initier le suivi dans cet hôpital. Ou dans le service de gastro de l’endroit où vous avez été opérée.
Pendant un temps, j’ai souvent aussi consulté le site américain j-pouch.org ou beaucoup d’opérés partagent leur expérience et leurs solution. C’est un très bon site si vous lisez l’anglais. Mais « grâce » au suivi à l’hôpital, mon diagnostique est maintenant revu en Crohn (et confirmé – mais la RCH avait aussi été confirmée avant). Au sujet des douleurs ou régimes alimentaires, on se retrouve toujours un peu seul. Mon suvi consiste plutôt en bilan sanguin, endoscopie digestive, scanner, IRM. On nous explique que c’est à chacun de trouver le régime qui lui convient (pas facile lorsqu’on travaille). En revanche, je pense qu’il faut explorer (et traiter !) la ou les causes de vos douleurs en milieu hospitalier.
Bon courage.

Anonymous57fb4798b72aa - 22/10/2019 à 14:37

Bonjour,
J’ai 34 ans et j’ai été opéré il y’a 3 ans suite à une poussée rch,
J’ai une AIA depuis, j’habite montpellier et je recherche un gastro qui aurait l’habitude de suivre des patient ayant subis cette intervention, peut être serait il plus au courant de régime alimentaire à adopter ou aux différentes douleurs que nous pouvons rencontrer… si quelqu’un connaît la perle rare je suis preneuse !!! Merci d’avance à tous et bonne continuation.

3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)

Inscription

    Inscrivez-vous à notre newsletter !