Parents . Enfants

stress et maladie

Lancé par chris - Dernier message le 10/06/2014 à 13:20
réponses
18
Vues
5 197
claudyangel - 10/06/2014 à 13:20

Bonjour Gégéne,

Mon mari à passé des examens et attend encore les résultats, je crois que le plus dur c’est d’attendre en fait… ça fait depuis septembre qu’on tâtonne, qu’on ne sait pas, mais bon ça devrait avancer… Il est arrêt depuis 1 mois, ça lui fait beaucoup de bien de se reposer, c’est déjà ça, toujours des nausées, mais bon… Il devrait passer sous remicade car l’imurel ne lui va plus, dommage… surtout qu’on avait décidé de lancer bébé 2, mais c’est comme ça pour le moment, sa santé d’abord!
Je vous tiendrais au courant dès que nous en saurons un peu plus 🙂 bon courage à tout le monde!

Virginie87 - 10/06/2014 à 12:48

Bonjour Gégène,
Je suis rentrée chez moi, ça va un peu mieux, je récupère tout doucement. Malgré la cortisone ce n’est pas encore la grande forme mais c’est déjà beaucoup mieux. Côté traitement, je dois continuer le rémicade, j’aurai une nouvelle cure bientôt.
Je repasserai donner des nouvelles!
A bientôt!

Gégéne - 10/06/2014 à 11:55

Bonjour,

Comment tu vas Virginie 89 , depuis que tu es sortie de l’hopital , plus de nouvelles..si tu passes par la, laisses un post..

claudyangel - 14/03/2014 à 11:14

Bonjour tout le monde,

J’espère que vous allez bien 😉
Je reviens vers vous pour vous donner des nouvelles, et bien mon mari est en poussée 🙁 Suite à l’entero IRM qu’il à passé le verdict est tombé. Ça m’a fait l’effet d’une bombe pour être honnête… J’en ai discuté avec lui, il m’a rassurée ( c’est le monde à l’envers…)
On lui à augmenté les doses d’un de ces médicaments, et visite gastro en 3 semaines pour décider de la marche à suivre…
Nous sommes allés voir une nutritionniste de L’AFA dans notre région, et ça nous à fait beaucoup de bien, on s’est senti compris, et ça c’est hyper important…
Donc MERCI à vous tous de m’avoir répondu sur ce forum et MERCI à L’AFA d’exister!
Claudyangel.

Patamouk - 21/02/2014 à 21:52

Coucou Claudyangel,

Comme d’autres l’ont dit avant moi, cette maladie est une vraie chiasse (si j’ose dire !!!!!).
Le stress est un facteur important, je le vois dans mon quotidien. Cela fait 10 ans que j’ai une RCH, et on apprend à écouter son corps. Et on apprend, aussi, à prendre un peu plus soin de soi et à se préserver.
C’est pour cela qu’il ne faut pas que ton mari se fasse « bouffer la vie » par ce foutu job. La santé avant tout, si c’est un boulot qui doit détruire sa santé, votre couple et votre vie de famille, est-ce que cela en vaut la peine?
Concernant les crises de « boulimie », cela peut s’expliquer par la maladie : des crises « d’angoisse » peuvent nous donner envie de manger, ou les médicaments. Cela m’arrive aussi, parfois, d’avoir « tout le temps » faim, et je ne sais pas pourquoi. Et d’autres périodes où tout me dégoûte…bizarre.

Bref, c’est super que tu sois à ses côtés et que tu le soutiennes, même si tu ne « comprends » pas sa maladie (et c’est bien normal), et c’est aussi tout à fait normal que tu craques aussi parfois. J’ai comme toi une enfant de 4 ans. Et un compagnon qui « subit » ma maladie. Et crois moi, en plus d’être malade, on culpabilise de devoir faire subir notre maladie de merde (ah ah !) à notre entourage !
Ce n’est pas facile tous les jours…alors je te souhaite à toi et ta famille bon courage.
Tiens nous au courant des résultats de son IRM.

Gégéne - 21/02/2014 à 17:53

Bonjour Claudyangel,
D’après mon expérience de ma 1ere crise en 1979, donc cela ne date pas d’hier, cette maladie ,était encore assez mal connue, puisque que l’on m’avait traité avec des medocs qui n’étaient pas compatibles, mon 1er traitement(effiicasse)était de la salazopirine avec des lavements de betnesol, pour les saignements, mais efficacité de courte de durée.Mes crises se sont déclenchées car j’avais beaucoup d’agressivité rentrée , et que je n’arrivais pas a extérioriser, donc facteur nerveux et psychologique d’après moi.Ensuite mon nouveau poste de responsable commercial, avec des objectifs, et des responsabilités importantes , a fait que j’ai fait des poussées a répétition,c’est vrai que plus de 70h de taff par semaine cela faisait beaucoup, sans compter la pression du chiffre, mais j’ai eu la chance de pouvoir avoir tout de même des périodes de rémission importantes de 6 mois a plusieurs années, et ça c’est super.J’ai effectué mes colos tous les 2 ans comme prévu par le protocole, et j’ai toujours pris en entretien 2 grs de pentasa par jour.j’ai maintenant des poussées modérées , et je suis suivi par acuponcture, je prends aussi des compléments alimentaires,j’ai essayé la sophrologie.Pour le moment ça tiens, je ne sais pas jusqu’à quand, car la maladie fait preuve d’une grande traitrise.Alors ,question ..?est ce que l’on peut vivre avec une mici à peu près normalement pendant des années, je dis oui..Mais , il est évident que l’on doit se prendre en charge, en compagnie des gastros,ne pas laisser de répit à la maladie, il y a une vie avant la maladie , et une autre différente après..Mais je reviens à la gestion du stress, qui à mon avis est une chose très importante.

Bon courage

claudyangel - 21/02/2014 à 14:20

Gegene, Hamo…

Merci beaucoup pour vos réponses…
C’est clair que cette maladie est terrible, on commence à peine à en parler, a oser dire qu’elle existe et je trouve ça bien.
J’espère sincèrement que des nouveaux traitements vont guérir cette maladie.
Merci pour votre soutien. Je pensais que le fait de manger n’importe quand jouait sur son mal être… comme quoi… Mais le stress c’est sur! En plus il fait un travail plus que stressant, moi même je ne supporterais pas le quart de qu’il fait. Ces crises reviennent depuis qu’il à commencé ce job, ça me bouffe de le voir comme ça, il en devient agressif (façon de parler) quand je veux l’aider ou que je cherche à comprendre ou a donner des hypothèses sur le retour de ces crises…
Je pense aussi que le dialogue est primordial. Notre petit garçon est au courant de la maladie de son papa. Nous avons des mauvaises habitudes alimentaires, nous allons voir une diététicienne, ça nous aidera surement…
Il doit faire un IRM, on en saura plus après, même les médecins ne savent pas trop quoi penser, ça promet!
En tout cas merci de vos réponses, bon courage à vous toutes et à vous tous.

hamo - 21/02/2014 à 13:12

C’est tj Hamo ;
Il faut aller de l’avant , ne serait-ce que pour votre petit garçon . C’est bien d’en parler sur le forum pour évacuer . Il y aura tj quelqu’un pour vous répondre .

Haroldine

hamo - 21/02/2014 à 13:09

A Claudyangel
Bonjour , je fais la même réponse que Gégène et j’ajouterai seulement que pour ma part je prends un anxiolytique faiblement dosé lorsque je suis trop stressée . Mais pour cela il faut voir son médecin qui seul peut juger de l’intérêt , du dosage et de la durée . Pour moi , c’est salutaire dans certains moments bien précis .
Courage ! C’est une mauvaise passe mais il va y avoir des jours meilleurs c’est sû . Il faut aller de l’avant et ne pa

Gégéne - 21/02/2014 à 12:32

Tu sais , cette maladie , est vraiment une saloperie, ca c’est évident.Je te comprends, et je comprends aussi ton mari, les angoisses , les crises , les douleurs,les envies d’aller aux wc des que l’on mets le nez dehors.Cette pathologie te détruit moralement petit à petit, et à la longue tu vis le jour le jour.Aujourd’hui, je suis la et çà va, demain , je ne sais pas et même…Il arrive un moment ou tu pètes un plomb et , tu fais n’importe quoi.Alors tu sais manger à n’importe qu’elle heure,c’est pas vraiment important.Bien que cela , ne soit pas bon pour la rch, il est important de faire un régime, surtout en poussée.Nous ne sommes pas tous fait pareil, au niveau du mental, il y des personnes qui se battent et d’autres qui baissent les bras.Pour ma part, cela fait 35 ans que je me bat contre la maladie, je n’ai pas arrêté le sport et je continue la musculation,le ski,et je suis impliqué dans le rugby, étant ancien rugbyman moi même.Je suis extuené certaine fois, mais je releve la tete , parceque je n’ai pas envie de me faire bouffer, et j’attends les nouveaux traitements qui vont arriver bientot, voila il faut garder l’espoir, car un jour , la maladie sera guerie.

Bon courage a toi

claudyangel - 21/02/2014 à 10:06

Bonjour à toutes et à tous,

Je viens ici, car mon mari c’est inscrit sur ce site, GRANDE AVANCEE de sa part! Il à la maladie de crohn depuis 15 ans à peu près et nous sommes ensemble depuis 9 ans et mariés avec un enfant de 4 ans en bonne santé.
Mon mari est un grand stressé, ça n’est pas nouveau. C’est dur pour moi sa femme, car je ne connais pas cette maladie, même au bout de 9 ans, et je commence à saturer j’avoue…
J’aime mon mari, pas de doute la dessus… Le problème c’est qu’il est souvent entrain de se plaindre de crises d’angoisses, de maux de ventres… tout le temps aux toilettes depuis son opération… Je sais que c’est hyper difficile pour lui à vivre, mais il est important de savoir aussi que c’est difficile à vivre pour ceux qui vivent avec!
Nous devons partir en WE et ce matin, il se plaint de nausées, fatigue, les mêmes symptômes que lorsque nous sommes partis à Disney ou la, il m’a bousillé le week end pour être polie ( nausées, angoisse, stress ) et après ça va mieux. La il faut qu’on m’explique!
De plus il mange tout le temps (grignotages…) à 16h30, 17h, 18h… quel exemple pour notre fils, j’ai l’impression d’avoir deux enfants à la maison…
Enfin tout ça, pour vous dire que je suis fatiguée des fois, je me bas avec lui, mais des fois je craque, je n’ai plus la force de supporter tout ça…
J’espère que de rencontrer des gens de l’AFA va nous aider car je n’en peux plus…

Calius - 09/02/2014 à 18:32

Bonsoir,
Effectivement le stress ne provoque pas de poussée. Cependant, dans mon cas, je me suis aperçu que le stress favorise des diarrhées. Comme je l’ai déjà dit avant depuis mon changement de poste et la mutation du personnel j’ai beaucoup moins de stress et comme je relative je me sens beaucoup mieux.
Pourquoi être anxieux, quelle est la plus value ? Aucune, bien au contraire. Je pense que l’angoisse est néfaste aussi bien pour les examens pour les étudiants ou pour la vie professionnelle. Bien souvent l’angoisse bloque nos compétences et vision de la situation.
En revanche lorsque je dois sortir j’ai toujours en cours de route une envie d’aller au toilette. Ce n’est que psychologique. Bien sur pour mon cas. Chaque cas est un cas.
Je n’ai pas le recul de Muriel car j’ai été diagnostiqué qu’à l’âge de 40 ans suite à un séjour professionnel de 6 mois en Bosnie.
Il faut toujours penser positivement. Cela est plus facile à dire qu’à faire. Mais cela en vaut la chandelle.
Bonne soirée.
Marc

Muriel - 08/02/2014 à 22:56

je suis atteinte d’une RCH depuis 35 ans maintenant . J’ai un certain recul par rapport à la maladie et les raisons qui peuvent déclencher une poussée. Je peux affirmer que le stress ne déclenche pas une nouvelle crise. Fin des années 80, je me suis entendu dire, par un gastro de Bichat; que la RCH était une maladie psychosomatique.!On m’a d’ailleurs prescrit des séances de psychothérapie que j’ai suivies pendant 6-8 mois et qui m’ont coutées fort chères puis j’ai arrêté car je ne voyais pas bien l’intérêt!
Je suis d’accord pour dire qu’il faut vivre l’instant présent, aller de l’avant sans trop réfléchir; relativiser et aller à l’essentiel. Avoir une MICI nous aide à murir très vite et voir la vie différemment d’un bien portant, d’aller à l’essentiel et ne pas se pourrir la vie par des petites choses sans importance. D’ailleurs, comme disait René Char, »l’essentiel est sans cesse menacé par l’insignifiant ». Comme, il y a 35 ans, il n’existait pas vraiment les mêmes médicaments que maintenant, j’ai consulté quelques homéopathes, acupuncteurs, phytothérapeuthe , yoga et tai-chi: et j’ai appris beaucoup par rapport au mental,comment gérer l’anxiété, le stress,les évènements de la vie, la pensée positive…
Tout cela, m’aide beaucoup mais je suis quand même sous Humira depuis 8 mois car la RCH a été trop forte! Même si nous savons tous que les MICI sont des maladies chroniques, on a toujours du mal à accepter une nouvelle poussée.

hamo - 08/02/2014 à 21:21

Bonsoir calius ,

Quel travail as-tu fait sur toi même ? De quelle manière ?
je n’avais pas eu de poussée depuis + de 4 ans . la 1ère a été celle qui a permis de diagnostiquer la RCH mais plusieurs mois seulement après la coloscopie qui était normale . Vite contrôlée , j’ai eu un traitement d’entretien avec des supp de fivasa 500mg 2 par semaine et ainsi j’ai oublié ma RCH pendant longtemps jusqu’à ce que j’entreprenne le sevrage de mon anxiolytique URBANYL que mon neurologue m’avait prescrit suite à des malaises vagaux causés par des crises d’angoisse . Ayant le projet de faire un voyage très actif aux USA en novembre 2013 je pensais que cette perspective heureuse et choisie ne génèrerait pas d’angoisse . Je me suis totalement trompée car , même si c’est un projet heureux il est stressant et angoissant car nous n’étions que 2 et on a souvent balisé ne serait-ce que pour nous diriger dans un pays où tt est démesuré. Bref , j’ai été stressée et la poussée est apparue . je pense que la nourriture très différente de la notre et prise à chaque fois dans un resto n’a rien arrangé . J’aurais justement dû attendre d’avoir effectué ce voyagepour arrêter mon urbanyl mais voilà , la bêtise est faite .
Tt cela pour dire que les vacances ne sont tj pas synonymes de calme et sérénité car pour les gens angoissés par nature il y a la peur de l’inconnu qui taraude etc…etc..;

J’espère que tu trouveras un moment pour me répondre . Merci

HAROLDINE

Calius - 08/02/2014 à 18:36

Il faut vivre l’instant présent et ne pas se poser de question. Essayer de prendre les événements au deuxième degré et relativiser. J’ai été aidé par mon médecin homéopathe.
Pendant un an un subordonnée m’a pourri la vie sans que les supérieurs agissent. Vu mon état de santé du moment je n’ai pas pu me défendre. Cela a été très négatif pour l’évolution de la maladie.
Suite à mon changement de poste et à ma cure à Plombiéres les bains, où j’ai participé à des groupes de paroles, j’ai pu prendre conscience qu’il faut prendre la vie comme elle vient en essayant de prendre le meilleur. Surtout ne pas se « prendre la tête ». Il faut être égoïste et savoir que la vie familiale est plus importante que la vie professionnelle.
Personnellement je trouve que les groupes de paroles sont très bien. Dommage qu’il n’y a pas de partout.

15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 19)

Inscription

    Inscrivez-vous à notre newsletter !