Vivre . Bouger avec

6ans après et c’est difficile

Lancé par Marie G-10987 - Posté le 20/02/2020 à 00:53
réponses
0
Vues
505
Marie G-10987 - 20/02/2020 à 00:53

Bonsoir,
Soirée difficile. 6ans apres me revoila. Et besoin de partager.

Un crohn immédiatement opéré, fistule, stomie a la fac. Et 6ans apres me revoila.

Depuis 6m, une poussée, apres des années a peu près supportables. Des ulcères a l’estomac, duodenum, anastomose post stomie, rectum. Une fistule dans le pelvis, un abces. 6mois d’antibiotiques, reprise du nouveau « remicade » qui a maintenant changer de nom. Mikicort le matin.
Je me rend compte et subit difficilement et méchamment les critiques et insultes de ma famille (feignasse, grosse, hypocondriaque, cotorep). Incapable de garder un travail, je ne sais que me plaindre, on t’invite pas a sortir tu te plaint tout le temps d’être fatiguée, d’avoir mal.
Je suis en arret depuis 1mois, trop fatiguée et malade. Je travaillais depuis le debut et malgré le traitement d’attaque et les antibiotiques.

6mois d’antibiotiques donc 6m de transit catastrophique. Pour pas dire presque incontinente.
Mais un poids qui ne cesse d’augmenter, un imc a 33, obésité. Mais on me refuse une prise en charge diététique. J’essaie de me priver mais le poids augmente et augmente. Je dois mettre des vêtements maternité tellement mon ventre me fait mal et est énorme.
J’ai peur de sortir, les accidents sont réguliers. Et ma fistule qui coule, glamour.
Le gastro qui ne sait pas s’il faudra opéré ou non la fistule, grosse chirurgie delabrante recto vaginale. Risque d »incontinence. 9jours de febricule 38/39 mais une prise de sang nickel, la deprime les medecins considère qu’il n’y a rien et que tout va bien…

Difficultés financières, risque d’être contrainte a reprendre le travail par obligation. Sans compter une arthrite de la hanche, merci crohn, sachant que mon travail consiste a marché et piétiner toute la journée.

J’en arrrive a un point ou j’espère que mon entourage puisse etre malade un jour et les voir souffrir…

Voila. Je pourrais écrire un récit. Demain un entretien d’embauche, malgré la fièvre et tout le reste. Si le monde pouvais nous prendre un minimum au serieux..

Affichage de 1 message (sur 1 au total)

Inscription

    Inscrivez-vous à notre newsletter !