Amis . Amours

Impact sur la vie de couple

Lancé par Moomin-1494 - Dernier message le 15/10/2019 à 18:17
réponses
17
Vues
7 399
loredana-10697 - 15/10/2019 à 18:17

Svp n’écoutez pas la racaille qui a infesté ce site pour promettre un retour d’affection. Vous aurez juste une vidange de vos finances. Votre adresse ip est enregistrée : bande de trolls !

alida.lemont-13460 - 15/10/2019 à 17:58

Bonjour
J’ai vu pas mal de témoignages sur le retour affectif sur les sites, ce qui m’a incité à contacter un professionnel en l’occurrence le Grand Maître Comlan Amangnon. Je me suis donc lancée et il y a quelques jours, j’ai demandé à Amangnon d’intervenir pour un retour affectif.J’avoue que je n’ai pas été déçu car il a su comblé mes attentes.Grâce à son intervention tout va bien dans mon couple.Je le recommande à toute personne se retrouvant dans les mêmes difficultés ou pour tout autre problème.Je vous laisse ses coordonnées:

E-mail: contact.maitreamangnon@yahoo.com

tel/whatsApp: +22997788791

alida.lemont-13460 - 15/10/2019 à 17:57

Bonjour
J’ai vu pas mal de témoignages sur le retour affectif sur les sites, ce qui m’a incité à contacter un professionnel en l’occurrence le Grand Maître Comlan Amangnon. Je me suis donc lancée et il y a quelques jours, j’ai demandé à Amangnon d’intervenir pour un retour affectif.J’avoue que je n’ai pas été déçu car il a su comblé mes attentes.Grâce à son intervention tout va bien dans mon couple.Je le recommande à toute personne se retrouvant dans les mêmes difficultés ou pour tout autre problème.Je vous laisse ses coordonnées:

E-mail: contact.maitreamangnon@yahoo.com

tel/whatsApp: 22997788791

loredana-10697 - 16/08/2019 à 20:33

Aimez vous comme le dit Sarah, faites vous belles et prenez soin de vous. Si vous sentez le conjoint incapable de gérer : laissez le partir. J’ai proposé à mon mari de partir mais tout va bien! Ce n’est pas toujours le cas. Soyez respectueux de vous mêmes et fichez dehors les fuyards. Il en va de votre bonheur. Votre mec irresponsable trouvera une bimbo comme vous avant le diagnostic et puis un jour: il sera seul et malade! C’est la vie ! Le rôle des malades est de vivre, pas de jouer à la mére Teresa!!!

veve59280 - 08/01/2019 à 13:49

Bonjour, cela fait 10 ans que j’ai la maladie de Crohn et mon compagnon, même s’il y a des hauts et des bas, respecte ma maladie. Il est vrai que c’est dur pour lui dans certaines périodes.
Actuellement j’ai eu des complications qui m’ont amené à avoir des problèmes intimes. Il râle et exprime son mécontentement, mais souvent, le lendemain, il se rapproche de moi. J’ai de la chance car je trouve que les conjoints et conjointes des personnes ayant une MICI ont de la patience. J’ai des gros coups de fatigue qui me fait dormir vers 20h !!! plus tôt que ma mère !! mdr Je suis souvent entrain de râler… même très souvent.
Je n’arrive plus à voyager comme avant, c’est toujours très difficile.
Et pourtant, mon homme est toujours là et me laisse râler, il arrive à me faire rire et il sèche mes larmes quand la maladie envahie trop mon ou plutôt notre quotidien.
Depuis que je suis tombée malade j’ai pris 50 KG et je sais que je n’arriverais plus à mettre mon 38/40.
Il m’a parlé aussi de me quitter, de faire sa vie sans moi et pour tout vous dire, nous nous sommes séparées 3 fois, mais nous sommes remis ensemble.
Je pense que c’est un travail aussi de communication entre nous. Perso, je n’ai pas pu avoir d’enfants. Le vie est vraiment dure avec nous par moment.

angel14-11733 - 03/12/2018 à 19:30

Bonsoir je me voit dans votre message, perte de libido complet j aime mon conjoint mais j ai plus envie de rapport, il me dit de ne pas mettre ça sur le compte de la maladie que c est trop facile (je n ai jamais était très fan des rapport) MAIS LA C EST PIRE il en marre et je le comprend il a une patience énorme avec moi j ai peur qu il parte il a des besoins aussi est c est normal mais j ai tellement peur qu il parte que doije faire ???

loredana-10697 - 08/11/2018 à 21:12

ces braves ignares qui quittent leur amour malade oublient que c’est chacun son tour… mais ne retenez pas un minus habens de force. c’est plus fatigant que la maladie!

jeje02-3709 - 08/11/2018 à 20:08

Y a encore que la moitié de ce que j’ écrit !
Je disais bien sûr que la maladie affecte le comportement, il n’y a pas que le côté digestif ( ce que les gens lambda voient en général) . Ce n’ est pas pour rien qu’on appelle le système digestif, le 2 eme cerveau. Mais pour l’entourage tout cela est invisible, même malade parfois on ne s’ en rend pas forcément compte…
J’aurai aimé qu’il y ait plus d’infos à l’epoque là dessus.
Aujourd’hui j’ai tout perdu, ma famille, mes amis, tout, je ne «  vie » plus . J’aime toujours ma femme après tout ça, mais personne ne comprend et même ma propre famille n’a jamais voulu comprendre ce qu’est la maladie et ce que j’appelle la partie invisible ( ce qui n’est pas directement lié aux problèmes digestifs)
«  comment peut-on être fatigué à ton âge ? / t’es qu’un fénéant … » et ça ma femme l’a entendu pendant des années derrière mon dos !! Certains feraient mieux de se taire parfois et de s’occuper de leurs affaires !

jeje02-3709 - 08/11/2018 à 19:42

Je viens d’écrire un résumé de ma vie et de ma séparation avec ma femme en 2013 après 12 ans de vie commune magnifique, à l’époque je pesais 47kg et j’elevaIs ma fille qui avait 2 ans et demi . Ma femme voulait un deuxième enfant et elle est partie enceinte poussée par sa mère et ma belle famille. On lui disait sans arrêt que j’étais un fénéant..et nous venions de faire construire une maison neuve, ma femme avait un poids énorme sur les épaules . Mais tout c’ est effacé

loredana-10697 - 13/09/2018 à 22:05

J’ai un Crohn et mon mari n’a pas changé. Une grande chance. Si vous voyez votre conjoint s’en aller, laissez le partir. Soignez vous et restez ouverte à une autre histoire. La maladie est difficile, pas besoin de s’enquiquiner avec une personne pas fiable, trouillarde ou bête au point d’ignorer que dans 2 semaines elle sera peut-être plus malade que vous !

Moomin-1494 - 28/11/2017 à 13:37

Bonjour Anonymous59….,

Je rejoins Emma et Yummy (mdr le sacacacados!!!). Il faut avoir ce « kit », même si il ne sert, pas, ça rassure et tranquillise! Vous êtes sûre qu’en cas de problème, vous aurez de quoi faire face. La situation est déjà suffisamment difficile à gérer psychologiquement.
Comme l’a dit Yummy, à Paris vous êtes « tranquille », en principe vous n’aurez pas trop de problème pour trouver des toilettes. Et si vous expliquez bien à votre conjoint qu’il faudra faire des haltes, ça devrait aller ;o)
Quant à vos filles, pour ma part, je pense que ce n’est pas d’elles qu’il faut attendre du réconfort. C’est vous l’adulte et le parent, et c’est ce que vous devez rester à leurs yeux je pense, même si c’est loin d’être toujours évident, à cause de la fatigue, qui peut notamment nous faire plus vite perdre patience!
Dites vous aussi que pas trop de compréhension et de compassion (il en faut un minimum quand même), cela vous pousse à oublier un peu la maladie et à « se secouer » et penser à autre chose pour aller de l’avant.
PS: J’ai une RCH depuis plus de 18 ans, en poussée depuis 3 ans et une fille de 2 ans maintenant.

Yummy-2337 - 28/11/2017 à 00:29

Coucou !

C’est toujours compliqué de faire comprendre notre désarroi . Tes petites ne t’épargnent pas, peut-être que c’est parce que pour elles tu es une maman « normale » (donc torturable 24/24 7j/7, tout naturellement bien sur … ^^) ou parce que c’est leur manière à elle d’avoir ton attention, en t’embêtant toi, tu dois t’occuper d’elles et donc tu n’auras plus de temps à consacrer à la maladie, l’espèce de troisième petite soeur indésirable avec qui elles ne veulent pas te partager . C’est de la psycho à deux balles mais bon, si ça peut t’aider à relativiser un peu … C’est vrai que c’est compliqué. Pour le conjoint aussi. Tout le monde voudrait faire « comme si » tout allait bien sauf que non, y’a un paramètre de m**** à gérer. Comme support sympa pour « ouvrir la discussion » sur la maladie, cherche la Web série qu’a fait l’AFA. Y’a un lieu sur la page d’accueil du site. Ce sont des petites saynettes plutôt drôles, ça peut aider à évoquer plein de choses .

Sinon, pour la pratique, je rejoins Emma, pour ta tranquillité d’esprit et profiter de votre escapade parisienne, prévois toi un petit « sacàcaca dos » avec le kit de survie : au minimum un pack de papier toilette humide qui pourra te servir à t’essuyer ainsi qu’à donner un coup sur les cuvettes !

Avant les sorties, n’hésite pas à opter pour des ralentisseurs de transit et emporte avec toi des anti-douleurs de ton choix (paracétamol, spasfon …) Attention à la posologie bien sur !
Je plussoie également le désodorisant si ça t’épargne de la gêne.

Enfin, pour minimiser l’angoisse toilettes : je t’invite fortement à télécharger l’appli AFA MICI sur ton téléphone, y’a un localisateur de WC ! En plus, à Paris, y’en a un paquet de répertoriés ! comme ça, où que tu soies, ça te sortira les toilettes les plus proches ! Option bonus si tu as adhéré à l’asso : la carte Urgences Toilettes. Jamais essayé ni demandé, mais, pourquoi pas, si ça peut permettre de griller tout le monde dans la queue des chiottes sans avoir à se battre … Voir page : https://www.afa.asso.fr/fiche/voir-les-toilettes.html

Voilou ! surtout te stresse pas d’avance, ce sera un bon moment ! oui tu devras aller aux toilettes, t’auras peut être mal au bide mais si tu te prépares sereinement et que t’annonces la couleur aux tiens, ça devrait aller ! ;))

EMMAdu13 - 27/11/2017 à 16:20

bonjour Anonymous594c27441381d (mettez un pseudo c’est mieux) oui on a peur de sortir, peur d’avoir mal, peur de ne pas trouver de toilettes.. c’est le GROS problème. Pour ce faire, il faut, comme moi, avoir THE kit du parfait micien : une sacoche avec tout ce qu’il faut en cas de problème (PQ, change, lingettes…), un mini désodorisant si on va dans un bistrot, des médocs type débridats ou meteospasmyl pour les douleurs, de la monnaie pour les toilettes souvent payantes (on a l’air bête devant des toilettes fermées, sans monnaie) et ne pas hésiter à parler de sa maladie en famille pour que tout le monde soit au courant et comprenne ce que vous endurez. Courage et bonnes vacances. Ne stressez pas, cela ne ferait qu’empirer les choses. Emma

Bifa-9735 - 26/11/2017 à 15:11

Bonjour chers miciens, j’ai déclaré une Rch depuis 1 an et je n’arrive plus à retrouver ma vie d’avant. il est vrai que je ne suis pas toujours accessible très irritable j’attendrai de mon conjoint plus de compréhension de compassion envie de me faire « dorloter » même mes filles(7 et 4 ans) m’en font voir c dur !! Comment faites vous pour mettre toutes les chances de votre côté pour qu’un séjour se passe bien en effet nous devons bientôt partir pour Paris a noël et j’ai peur des lieux inconnus je redoute les maux de ventre.. merci pour vos avis

sagui-10289 - 26/11/2017 à 13:47

Cher Miciens,

J’ai la certitude qu’il faut vivre avec cette maladie et l’accepter plutôt que de vivre contre elle.
On ne peut pas dire à des patients que l’on va vaincre une maladie sans jamais réussir. On ne gagne jamais contre sois même.
Je pense sincèrement qu’il faudrait dire aux Miciens d’aimer leurs corps et d’aimer leurs maladies.
J’ai moi même cesse de me dire que je me battais contre la maladie, j’ai appris a vivre avec, à en parler sans tabou, et librement, à passer outre la peur de l’hôpital, du sang , des piqûres etc…
Je suis entrain d’accepter cette maladie qui est une partie de moi. Je vis donc mieux les traitements, les prises de sangs à ne plus en finir, les effets secondaires, la fatigue et autres.
J’ai appris à tolérer et accepter ma maladie.
Chaque matin, cessez de vivre contre vous contre la maladie mais vivez avec.
Changez la vision de votre maladie sur le monde.
Cultivez vous, mangez sainement, faite du sport.
De nombreux scientifique parle de l’intestin comme le deuxième cerveaux de l’Homme.
Trouvez la cause et non les conséquences. Gérez vos émotions. Et trouvez peut etre la colère ou la tristesse qui sommeil en vous.
De nombreux livre exprime le fait que les émotions et l’intestin sont liée.
Guérissez votre âme avant de vouloir guérir vos maux.
N’ayez pas honte d’être malade, acceptez d’être fatigué et de lâcher prise parfois.
Mais vivez, trouvez une passion. Trouvez la raison qui vous donne envie de vous levez.
ET AIMEZ VOUS !!!

Avec amour et compassion.
Sarah

15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 19)

Inscription

    Inscrivez-vous à notre newsletter !