Voyage et déplacement

Voyager, c’est possible avec une MICI ! Certaines précautions à prendre normalement sont accentuées par la prise de traitement ou la fatigue ou un excès de soleil … L’afa vous propose des informations utiles notamment pour préparer vos vacances ou vos loisirs.

Information Coronavirus

Dans le contexte de la Covid-19, la Commission européenne a récemment publié des recommandations pour les pays de l’Union Européenne.

En voici quelques-unes :

• Réserver le plus possible en ligne afin d’éviter les files.
• Respecter les mesures de distanciation sociale lorsqu’on voyage ou porter un masque lorsque cela n’est pas possible.
• Les hôtels, stations, aéroports ainsi que tous les moyens de transport doivent veiller à suivre rigoureusement des mesures strictes d’hygiène, comme procéder à des nettoyages réguliers et désinfecter les surfaces.

Vous pouvez également vous rendre sur le site Re-open EU pour recevoir des informations à jour sur la situation dans chaque pays de l’UE, par exemple : comment s’y rendre ? Quelles sont les mesures sanitaires en vigueur ? Quand et où doit-on porter un masque ? Quelles règles de distanciation sociale sont d’application ? Quels magasins sont ouverts et quelles sont les heures d’ouverture ? Les hôtels, restaurants et musées sont-ils ouverts ?

L’UE s’est assurée que vous avez le droit à un remboursement lorsque votre vol a été annulé – même si la compagnie vous offre un bon. Découvrez vos droits lorsque vous voyagez.

Se déplacer quand on a une MICI

Le fait d’être atteint d’une maladie inflammatoire chronique de l’intestin (MICI) ne doit pas être une limitation à voyager à l’étranger. Certaines recommandations peuvent néanmoins être faites concernant le choix du moment du départ et du lieu de destination.

Dans la mesure du possible, il est préférable d’éviter de partir à l’étranger lorsque la maladie est mal contrôlée par le traitement ou à fort risque de récidive : poussée évolutive sévère traitée par corticoïdes, période postopératoire précoce… Dans ces circonstances, il faut certainement éviter de partir dans des pays à faible niveau de développement sanitaire ou dans des conditions de voyage où une prise en charge médicale serait difficile : trekking au fin fond du Népal ou traversée du Sahara à dos de chameau, par exemple…!

En revanche, lorsque la maladie est bien contrôlée avec ou sans traitement, il n’y a aucune limitation à un voyage à l’étranger.

Direct de l'afa "Préparer son voyage"

Téléchargez nos fiches pratiques !

Nouveau module sur MICI Connect : bouger avec ma MICI

Nouveau module sur la plateforme MICI Connect pour les adolescents. Des conseils pour bien préparer son voyage : Que mettre dans ma valise ? Que me faut-il comme trousse à pharmacie ? Quels documents dois-je emporter avec moi ?

 

Partager

Inscrivez-vous à notre newsletter !